Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique - Page 2

  • 5eme rencontres du Centre du 12eme avec Philippe Vigier, Président du groupe UDI à l'Assemblée Nationale

    Les Rencontres du Centre du 12eme arrondissement.jpg

  • Projet Bercy Charenton : la majorité municipale fissurée

    BC1.jpgMercredi soir, s’est déroulé à l’espace Charenton, une réunion publique sur le projet d’aménagement Bercy Charenton. Cette rencontre avait pour but de présenter le bilan de la concertation et des évolutions du plan  guide et du schéma d’ensemble de la future opération d’aménagement. Nous avons été accueillis par des manifestants du PCF, hostile au projet. J’ai aussi pu à cette occasion, rencontrer de nombreux riverains du quartier. Actée en novembre dernier par la municipalité parisienne, la refonte du quartier Bercy-Charenton, dans les cartons depuis... 2006, doit totalement repenser la jonction entre la capitale et Charenton.

    Nous avons déjà longuement évoqué sur ce blog ce futur aménagement. Les objectifs d’aménagements sont les suivants :

    -       Amélioration des liaisons entre les communes de Paris et de Charenton le Pont

    -       Proposer une programmation urbaine mixte

    -       Faciliter l’accueil des nouveau modes de transports en commun

    -       Transformer l’environnement du site et les espaces publiques

    De plus, plusieurs annonces ont été faites :

    -       Le prolongement de la rue Baron le Roy jusqu’à Charenton

    -      La création d’une circulation piétonne le long des quais

    -      Quid des liaisons piétonnières au-dessus des voies ferrées

    -       Amélioration des équipements sportifs existants sur le secteur Léo Lagrange

    Cependant, des points cruciaux restent ne suspend :

    -       Quel aménagement pour le tunnel des artisans (quelle dynamique, projet ?)

    -       Pourquoi écarter la création d’un site culturel sur lequel nous pourrions exposer, par exemple, les pirogues retrouvées lors de la construction du quartier de Bercy dans les années 90

    -       Sur le logement, nous souhaitons une part importante d’accès à la propriété

    -       Et pourquoi ne pas pousser la réflexion sur le devenir de la Foire du Trône et son déménagement  quand le stade Léo Lagrange est maintenant inclus dans le projet Bercy Charenton ?

    IMG_1983.jpgEt enfin, nous souhaitons un projet clair pour les voies de la petite ceinture. A cet effet, hier soir, le Parti communiste, soutenu par les élus de la majorité municipale d’extrême gauche, étaient devant le site de la réunion pour distribuer des tracts contre ce projet (pour mémoire, ils veulent le retour du train sur la petite ceinture…).  Il va devenir difficile pour ces élus de rester dans cette majorité. S’opposer à un projet majeur de la mandature risque de poser un problème. Sauf si, bien sûr, ils privilégient, leurs intérêts personnels aux  convictions… Dans ce cas, ils peuvent avoir une posture de contestataire...et négocier avec l’exécutif en coulisse…. Bref , de la vraie politique politicienne, dénoncée par nos concitoyens….

    La vérité est que sur ce projet, la véritable opposition se situe au sein de la majorité et nulle part ailleurs…. A suivre….

    Une prochaine réunion se déroulera en juin à la mairie du 12eme

  • Police municipale à Paris : un projet porté depuis toujours par les centristes parisiens

    images2.jpgÀ la différence des autres communes françaises, la sécurité de Paris n’appartient pas au maire, mais au préfet de police. Cette particularité s’explique en partie par la centralisation dans la capitale de quasiment tous les leviers de commande de la nation, mais aussi par une sorte de tradition. Car c’est seulement en 1977 que des élections municipales y ont été organisées. Une loi de 1986 a cependant restitué au maire de Paris certaines responsabilités : la police de la voirie (salubrité de la voie publique, sécurité des foires, des marchés…) et la conservation du domaine public. Puis une loi de 2002 lui a aussi confié la police municipale en matière de bruits de voisinage et une compétence pour ce qui concerne la circulation et le stationnement (avec certaines restrictions).

    Le maire de Paris dispose d'ailleurs de fonctionnaires - auxquels on ne veut surtout pas donner le nom de policiers : les inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris. Longtemps, ceux-ci se sont plaints d’être sous-employés. D’ailleurs, la contribution de la Ville a représenté près de 50% du budget de la préfecture de police…

    images.jpgEn août 2013, Anne Hidalgo déclarait sur Europe 1  "Je suis très opposée, à Paris, à la mise en place d'une police municipale" en expliquant que la coopération entre la Ville de Paris et la préfecture fonctionnait parfaitement bien…. Je suis persuadé que ces propos sont décalés et d’un autre temps. Et aujourd’hui le débat est simple : ou bien on laisse les choses en état, ou le parlement décide, enfin, de créer une véritable police municipale. Et il y a urgence car la construction de la métropole du Grand Paris appelle à un changement de gouvernance en matière de police. En outre, dès 2016, la ville fixera le montant des amendes de stationnement. Un pas de plus dans l'approfondissement de son pouvoir « décisionnel » de police, qui accentuera le grand écart entre autorité politique et financière municipale et autorité fonctionnelle préfectorale.

    Depuis des années, les centristes parisiens portent ce projet de création de police municipale à Paris. Ce sont les seuls, depuis 1977 et la création du statut actuel de Paris, à n’avoir changé d’avis.  La sécurité et la prévention au cœur de nos quartiers sont les 2 axes fort de cette réforme. Nous pouvons imaginer que l’ancrage des futurs agents de la police municipale dans chaque arrondissement pourra favoriser l'efficacité de leur action.

    La création de cette police doit automatiquement passer par un changement du statut de Paris. Il faut une nouvelle loi. Celle-ci sera d’autant plus simple à adopter si, bien entendu, les parlementaires sont convaincus de cette évolution. Les parlementaires centristes doivent porter ce projet, relayé par les élus parisiens.

  • Un contrat Parisien de Prévention et de Sécurité pour, enfin, agir contre les insécurités ?

    secu.pngLundi soir, lors du conseil d’arrondissement du 12eme, sera évoqué une communication concernant le contrat Parisien de Prévention et de Sécurité 2015-2010 (CPPS). Cependant on ne le répétera jamais assez ; à Paris, le Préfet de police exerce les fonctions dévolues aux maires des communes de plein exercice et, à ce titre, il dispose à ce titre d’un pouvoir de police administrative générale,  de pouvoirs de polices administratives spéciales dans les domaines de la circulation et du stationnement mais aussi en matière de protection civile. Fort de ce constat, c’est la raison pour laquelle, je suis favorable à une révision de la loi dites PLM et donc du statut de Paris donnant des pouvoirs de police au Maire de Paris. Cependant, dialoguer avec la Préfecture de Police de Paris pour mettre en place des équipes de police fidélisées, renforcées et plus proches du terrain et des citoyens devra être un projet et un objectif commun.

    En attendant, la sécurité et la protection des habitants du 12ème et des biens, doivent faire l’objet d’une action prioritaire de l’équipe municipale.

    A partir des Conseils de quartiers et en concertation avec ceux-ci, nous pouvons mettre en place des référents en charge de la sécurité, que nous réunirons tous les trimestres pour un rapport qui permettra un dialogue avec la Préfecture de Police dans le but d’obtenir de meilleurs résultats en partenariat avec la police de proximité. Nous pouvons aussi faire vivre le contrat local de sécurité signé en mai 2003 et nous devons demander entre autres aux bailleurs sociaux, de participer davantage à l’amélioration de la sécurité des immeubles. Trop de cambriolages pourraient être évités avec des moyens de protection d’entrées des immeubles mieux adaptés. Compte tenu de l’importance de la sécurité et de la prévention de la délinquance, nous pourrions organiser 4 à 5  rencontres annuelles du Comité de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

    Concrètement, la mairie du 12eme (et donc la Mairie de Paris) doit par exemple agir pour demander davantage d’effectif de police à affecter dans le quartier de la Gare de Lyon. Le déménagement de la foire du Trône de la pelouse de Reuilly, source de délinquance et d’insécurité est aussi une solution pour tranquilliser le quartier de la Porte Dorée. Enfin, en concertation avec tous, nous souhaitons développer la vidéo surveillance.

    La sécurité, doit être, plus que jamais, une priorité.

  • Réunion UDI 12eme : mobilisation pour porter un projet centriste innovant avec un comportement ouvert et tolérant

    reu1.jpgHier soir, mardi, se déroulait la réunion mensuel du comité UDI du 12eme arrondissement. Cette rencontre a permis d’échanger sur de nombreux sujets.

    J’ai d’abord été très heureux d’accueillir de nouveaux adhérents qui souhaitent s’investir dans notre 12eme arrondissement. Plusieurs points ont été abordés : l’agenda de notre formation politique, la situation politique (élection partielle dans le Doubs, élection régionale en Ile de France…), et un point sur les dossiers locaux concernant notre arrondissement. De nombreux échanges se sont instaurés sur ces sujets.  Entre un pouvoir socialiste affaibli, une UMP qui se déchire, un FN en embuscade, une crise institutionnelle lancinante et des citoyens toujours de plus en plus méfiant vis à vis de l’action publique, nous devons incarner, ce grand parti centriste qui porte d’abord des idées avant des ambitions, qui veut  créer une dynamique positive et répondre aux problèmes de notre pays. Et pour cela nous devons avoir un projet, des propositions et nous différencier sur tous sujets (qu’ils soient nationaux, régionaux ou locaux). Les prochaines élections régionales en Ile de France seront l’occasion d’incarner cette nouvelle dynamique !

    reu2.jpgDans tous les cas de figure, et plus que jamais, c’est sur le terrain et en mettant en avant un projet et des idées innovantes que nous pourrons, demain, proposer une véritable alternative. C’est aussi en s’ouvrant sur la société civile, représentative de nos quartiers, travaillant depuis longtemps aux côtés des habitants, des associations et éloignée de tous calculs politiciens, que nous pourrons proposer un nouveau choix pour le 12eme, Paris et la Région avec des hommes et des femmes ancrés dans l’arrondissement ! C’est la raison pour laquelle nous devons incarner et faire connaître ces valeurs et notre projet centriste…! Nous y mettrons donc toute notre énergie les prochains mois !

     

  • Une journée sur le terrain dans le 12eme arrondissement, à la rencontre des habitants, des commerçants et du monde éducatif

    boulle.jpgSamedi, j’ai commencé ma journé sur le terrain en me rendant aux portes ouvertes de l’Ecole Boulle, rue Pierre Bourdan Cet établissement public d'enseignement est à la fois une école supérieure des arts appliqués et un lycée des métiers d'art, de l'architecture intérieure et du design. Haut lieu d’éducation artistique français et européen, l’École Boulle, première école de France pour l’enseignement des métiers d’art et des arts appliqués, est une institution résolument tournée vers l’avenir. Ouverte sur le monde, engagée dans la transmission de ses savoirs, elle aide ses élèves à construire leur futur tant personnel que professionnel. Aux prémices du XXIe siècle, les techniques classiques trouvent de nouveaux échos grâce à l’informatique et aux médias d’aujourd’hui, créant des champs d’application innovants. L’enseignements’adapte au courant contemporain et perpétue rigueur et créativité, faisant ainsi de l’École Boulle un véritable « conservatoire du geste et un laboratoire d’innovations ».

    L’école, née en 1886 à une véritable histoire avec notre arrondissement qui fut durant de très longues années, le quartier de la création et de l’artisanat. Au total, l’école compte 1050 étudiants, dont environ 400 en design. Le rapport avec l’industrie est aujourd’hui indispensable. L’école attache donc dans la formation, une grande importance aux liens qui peuvent se développer avec des partenaires industriels. Ils constituent en effet un débouché « naturel » pour les étudiants. Ledesign est partout, c’est pourquoi l’École Boulle est en prise sur le monde. Les partenaires industriels (et institutionnels ou culturels) font de plus en plus appel aux écoles pour recruter des stagiaires, et la dimension technologique, pratique et commerciale de leur formation est donc indispensable. À cet effet, l’école Boulle devra prendre toute sa place dans le un projet indispensable à notre arrondissement : créer le pôle des métiers d’art dans le quartier des XV/XX, berceau de la création et de l’innovation.

    terrain Porte dorée.jpgJe me suis ensuite rendu dans le quartier de la Porte Dorée à le rencontre des habitants et des commerçants. Je connais bien ce quartier du 12eme. Si beaucoup reconnaissent que le quartier est très agréable, un sujet les préoccupe tous : l'avenir de la petite ceinture. En effet, de nombreux riverains et acteurs locaux sont très attachés à ce futur projet, complètement à l’arrêt et sans perspective depuis 2001. L’extrême majorité des habitants est favorable à la création d’un espace vert type « coulée verte ». Les échanges avec les riverains rencontrés vont dans le même sens. En revanche, ils sont exaspérés par la Foire du Trône et les désagréments qui s’accompagnent : problèmes de circulation, de stationnement et d’insécurité. Nous l’avons affirmé à plusieurs reprises : nous sommes pour un départ de cette fête et la mise en place d’un vrai projet d’avenir et d’attractivité pour le bois de Vincennes.

    po.jpgJ’ai enfin été, comme tous ans aux portes ouvertes du collège Sainte Clotilde et du Lycée professionnel Elisa Lemonnier. J’ai pu échanger avec la direction, les enseignants mais aussi certaisn habitants du 12eme.

    Plus que jamais, c’est en étant présent sur le terrain, avec une équipe compétente, en allant à la rencontre des habitants du 12eme, en connaissant les problèmes que nous serons crédibles pour porter un projet innovant pour l’arrondissement !

  • Réunion UDI 12eme : des nouveaux visages et une dynamique pour préparer l’alternance.

    IMG_0595.jpgMercredi soir s’est déroulée la réunion de la section UDI du 12eme arrondissement. Il y avait du monde, des nouveaux visages et un désir fort de s’engager. Une belle et compétente équipe motivée qui souhaite s’investir !  Plusieurs débats ont rythmés cette rencontre : un bilan des élections interne à l’UDI, un point sur la situation politique nationale mais aussi régionale et parisienne, un compte-rendu du conseil d’arrondissement du 1er décembre….bref, un moment d’échange et de partage.

    Sur de nombreux sujets locaux, nous devons affirmer nos convictions et prendre part aux débats. Nous devons aussi travailler sur les idées et les propositions, comme, par exemple, l’avenir de la ZAC Bercy/Charenton, de la petite ceinture, de l’absence d’attractivité, de l’ouverture le dimanche de Bercy Village, du logement…. Notre arrondissement fut, durant de très longue année, représenté par le Centre en raison, notamment de sa sociologie, de son IMG_0602.jpghistoire et de son action très forte dans nos quartiers.  Nous sommes nombreux à penser que notre famille politique, très impliquée dans notre arrondissement en raison de ses réalisations urbaines (coulée verte, viaduc des arts, Bercy, jardin de Reuilly, port de l’Arsenal…) peut faire basculer notre arrondissement.  Cependant, cette victoire ne sera possible que dans l’union mais aussi en travaillant quotidiennement sur le terrain, en portant un projet innovant et en ayant un comportement ouvert et tolérant !

    Dans tous les cas de figure, et plus que jamais, c’est sur le terrain et en mettant en avant un projet et des idées innovantes que nous pourrons, demain, proposer une véritable alternative. Plus de 2 000 parisiens ont déjà rejoint l’UDI. Il est donc maintenant important de créer, dans nos arrondissements, une dynamique commune. Enfin, c’est en s’ouvrant sur la société civile, représentative de nos quartiers, travaillant depuis longtemps aux côtés des habitants et des associations, que nous pourrons proposer un nouveau choix pour le 12eme et Paris, porter nos convictions, avec des hommes et des femmes ancrés dans l’arrondissement.

    La prochaine rencontre est programmée en janvier.

  • Un week-end sur le terrain, au plus proche des habitants du 12eme arrondissement

    photo 2.jpgSamedi matin, je me suis rendu, comme tous les ans, au marché des pays de l’Aveyron. Chaque année durant trois jours le Marché des Pays de l’Aveyron dessine une couronne d’Aveyron autour de l’Oustal, immeuble construit par les Aveyronnais du Pays et de Paris pour accueillir les jeunes de cette région. Générer des échanges économiques et humains entre les Aveyronnais et les Parisiens est la base de la discussion qui aboutit à la création du Marché des Pays de l’Aveyron. À cette occasion, j’ai rencontré les principaux responsables institutionnels mais aussi les nombreux habitants de notre arrondissement, qui, chaque année, sont de plus en plus nombreux.

    Dans l’après-midi, je suis allé boulevard de Reuilly, sur lequel l’association ARVEM organisait son traditionnel vid-grenier. Là encore, de nombreux échanges avec les habitants mais aussi les commerçants. J’en ai profité pour aller saluer un nouveau commerçant, installé depuis 2 semaines, photo 1-1.jpgdans la rue du Rendez-vous. J’ai continué mes rencontres à la paroisse du St Esprit, à l’occasion d’une brocante solidaire. Après une visite des stands tous tenus par des bénévoles, j’ai salué les responsables de la paroisse. C’est toujours un vrai plaisir de venir rencontrer ces hommes et ces femmes engagés qui œuvrent pour améliorer de façon concrète, la vie quotidienne de nos concitoyens. Un grand bravo ! Enfin, j’ai poursuivi mes visites boulevard de Reuilly, à la grande brocante. J’ai pu échanger avec des habitants sur notre quartier mais aussi la situation politique de Paris et du 12eme.

    Toutes ces initiatives font vivre nosquartiers et permettent de créer du lien. Plus que jamais, nous devons les soutenir et profiter de ces moments de rencontres pour échanger sur la situation de nos quartiers mais aussi l’avenir !

    Un week-end sur le terrain, à la rencontre des habitants et des forces vives de notre XIIe arrondissement. Lors de ces rencontres ce sont, à chaque fois, des thèmes locaux abordés avec pour seul et unique but : comment toujours mieux vivre ensemble 

  • Sur le terrain, dans le 12eme arrondissement, pour écouter, rencontrer et proposer !

    photo-159.jpgSamedi je me suis rendu dans le quartier de Reuilly et plus précisément dans les rues de Reuilly, Érard et boulevard Diderot. À cette occasion j’ai pu échanger durant toute la matinée et le début d'après-midi avec les riverains mais aussi les commerçants et le monde associatif. En effet, l’association le Chantier organisait un vide-grenier dans ses locaux de la rue Hénard. Le Chantier accueille plus de 500 personnes dans les différentes sections sportives. Véritable modèle d’intégration et d’expression, les responsables insistent sur le rôle primordial du bénévolat, des éducateurs mais aussi des parents dont les enfants sont inscrits aux activités. Fortement installé dans notre arrondissement, le Chantier participe donc activement à la vie locale. J’ai ensuite rencontré des habitants et de nombreux sujets concernant le quartier ont été évoqués : propreté (de pire en pire…), sécurité, stationnement… Les échanges ont aussi porté sur l’avenir de la caserne de Reuilly et dans la rue Érard sur les problèmes d’insécurité, grandissant, notamment dans les grands ensembles du numéro 30. De très nombreuses personnes rencontrées saluent notre démarche d’être souvent le terrain. En effet, depuis les élections municipales du mois de mars, très peu d’ancien candidat sont, comme nous, sur le terrain…

    Square Saint Charles (rue de Reuilly) je me suis entretenu avec des gardiens sur l’ambiance du quartier. Concernant la vie locale de ce quartier, nous pourrions mettre en place souhaitons mettre en place une prestation de services appelée « Animation Locale », destinée à soutenir le développement de la vie sociale là où existe une forte demande des familles, des jeunes. La prestation pourrait financer des structures du type d'associatives dont les projets de proximité : répondent à la participation locale dans une approche collective, favorisent les solidarités de voisinage, les relations entre générations, les liens sociaux et familiaux, les échanges sociaux : s’inscrivent dans un enchaînement d’actions avec un fil conducteur, une dynamique et s’inscrivent dans la durée et prévoient une diversité et un enchaînement d’actions ouvertes à toutes les familles.

    photo-158.jpgEnfin, dimanche, je suis allé dans le quartier de Bercy. À cette occasion j’ai rencontré des riverains sur le marché et avons évoqué de nombreux sujets. Je me suis également rendu à la maison paroissiale pour l’accueil d’un nouveau diacre.

    Rencontres, échanges, partages… sont indispensables pour toujours mieux connaitre les problèmes de nos quartiers ! Être sur le terrain est une démarche constructive. Être sur le terrain, enfin, c’est tout simplement vivre avec les habitants du XIIe arrondissement, être à l’écoute, proposer, et très bientôt agir, pour améliorer nos quartiers, notre quotidien mais aussi donner une nouvelle impulsion à notre XIIe arrondissement !

  • Sur le terrain, dans nos quartiers, à la rencontre des habitants du 12eme

    photo 2.jpgSamedi, fut une nouvelle journée sur le terrain à la rencontre des habitants et commerçants du 12eme arrondissement. Dans la matinée, je me suis rendu dans le quartier de la Nation, sur le marché du cours de Vincennes afin d’échanger avec les riverains. J’ai ensuite rencontré des commerçants situés avenue Arnold Netter et avenue de Saint Mandé. Les sujets abordés furent nombreux : propreté, stationnement, avenir de la place de la Nation, tramway, sécurité… Mais aussi l’avenir de la petite ceinture. En effet, cet espace, devenu une verrue urbaine, mérite enfin que les autorités compétentes s’en occupent. Depuis de longues années, nous souhaitons transformer l’ex petite ceinture en espace vert. Au cours de cette rencontre, j’ai évoqué avec de nombreux habitants cette possibilité. Il serait temps, après plus de 13 ans de pouvoir, que la mairie du 12eme soit enfin force de proposition sur l’un des derniers grands projets d’aménagement de notre arrondissement.

    photo 1.jpgDans l’après-midi, je me suis rendu au lancement du festival 12x12, au 100 de la rue de Charenton. Le festival 12x12 est un parcours culturel et artistique dans le 12e arrondissement. Il s’agit de la 5ème édition. Pour mémoire, le 100 est un équipement culturel expérimental de 1800 m2 pouvant accueillir simultanément au sein de ses ateliers et de sa couveuse de projet une centaine d’artistes, professionnels et amateurs, réunis autour de disciplines variées (arts plastiques, arts vivants, photo, vidéo,...). C’est aussi un lieu qui accueil de très jeunes start-up et qui leur propose un lieu pour travailler. C’est, à cet effet, un axe de développement très fort pour cet espace. J’en ai propfité pour visiter la totalité de ce lieu avec les responsables. Une très belle initiative.

    Enfin, je me suis rendu à la traditionnelle fête des jardins, notamment au jardin de Reuilly-Paul Pernin et au Parc de Bercy. LA encore, beaucoup d’habitants de notre arrondissement étaient au rendez-vous !

    Une fois encore, de belles rencontres et des propositions constructives. Plus que jamais, le 12eme de demain se construit maintenant et ensemble…sur le terrain !