Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2016

Un mois de novembre sur le terrain !

Quartier de la Nation, Daumesnil, Bercy, Porte Dorée, Gare de Lyon.... Depuis longtemps, je suis avec mon équipe sur le terrain afin d'aller à la rencontre des habitants du 12eme. Plus que jamais, c’est sur le terrain, en étant présent et avançant des idées innovantes que nous pourrons, demain, proposer une véritable alternative. Face à la crise actuelle, il est donc important de créer, dès à présent, dans nos arrondissements, une dynamique commune. Enfin, c’est en s’ouvrant sur la société civile, représentative de nos quartiers, travaillant depuis longtemps aux côtés des habitants, des associations et éloignée de tous calculs politiciens, que nous pourrons proposer un nouveau choix pour le 12eme et Paris avec des hommes et des femmes ancrés dans l’arrondissement

FullSizeRender (13).jpgFullSizeRender (15).jpgIMG_2344.jpgIMG_2414.jpgFullSizeRender (14).jpgFullSizeRender (16).jpgIMG_2605.jpgIMG_2756.pngIMG_2608.jpgIMG_2757.jpg

24/09/2015

Les commerces de Bercy Village ouvriront le dimanche : un cinglant désaveu pour la majorité municipale parisienne et du 12eme

bercyvillage.jpgLe journal le Monde annonce aujourd’hui la création de 12 zones touristiques internationales dans Paris. Elles pourront ouvrir le dimanche et le soir juqu’à minuit. Bercy Village, dans notre arrondissement est concerné. C’est un cinglant désaveu pour la Maire de Paris et la Maire du 121eme, toujours opposées à cette ouverture. Ci-dessous, l’article du Monde

« Fin de partie. François Hollande a tranché. Lors d’ultimes arbitrages intervenus en début de semaine, l’exécutif a décidé qu’il y aurait bien douze zones touristiques internationales (ZTI) à Paris, où les commerces pourront ouvrir le dimanche et tous les soirs jusqu’à minuit. Le décret fixant ces ZTI et les critères d’éligibilité a été publié jeudi 24 septembre dans la matinée.

Ces ZTI sont issues du projet de loi adopté laborieusement mais définitivement par le Parlement le 10 juillet, qui augmente de cinq à douze le nombre d’ouvertures les dimanches autorisés dans l’année. Des ZTI, il n’y en aura pas qu’à Paris : Deauville (Calvados), Cannes (Alpes-Maritimes) et Nice sont aussi concernés.

Selon la carte de Paris, validée par le premier ministre, Manuel Valls, mercredi, ces périmètres ont subi quelques retouches après la phase de consultation achevée le 15 septembre. Ainsi les zones englobant les centres commerciaux Italie 2 (13e arrondissement de Paris) et Beaugrenelle (15e), qui avaient suscité de nombreux doutes, tant politiques que syndicaux, sur leur fréquentation internationale, sont conservées.

« J’ai même été maltraitée »

Dans le 15e, une partie de la rue Saint-Charles a été intégrée à la zone Beaugrenelle, comme l’avenue de Wagram dans la zone Maillot-Ternes (17e) En revanche, pour ne pas déséquilibrer le petit commerce local, le boulevard Barbès a été retiré du secteur Montmartre, tout comme la place de la République, sortie de la zone Marais qui a été élargie. En tout, « c’est près de 3 000 points de vente, dont plus de la moitié en surface destinée à l’équipement de la personne, qui vont pouvoir ouvrir alors qu’on était à 400, indique Claude Boulle, président exécutif de l’Union du commerce de centre-ville (UCV). C’est 10 % du commerce parisien et 5 % du territoire de la ville. »

La situation s’était tendue dernièrement. La maire de Paris, Anne Hidalgo, ayant affirmé dans Le Parisien du 4 septembre ne pas avoir « été entendue dans cette affaire par Emmanuel Macron [le ministre de l’économie]. J’ai même été maltraitée. » Elle lui avait adressé une lettre, dans laquelle, elle évoquait ce « fantasme d’une ville entièrement dédiée au consumérisme » et « une méconnaissance du tissu commercial parisien ». Les réunions de concertation « avec Bercy ont été rompues unilatéralement par le cabinet du ministre de l’économie avant l’été », affirme Mathias Vicherat, directeur de cabinet de Mme Hidalgo.

Les réunions de concertation « avec Bercy ont été rompues unilatéralement par le cabinet du ministre de l’économie avant l’été ».

Jeudi dans Le Parisien, M. Macron a répondu sans ménagement : « Si elle avait été en capacité d’ouvrir les commerces le dimanche dans les zones les plus attractives, nous n’aurions pas eu à mener cette réforme. Elle n’a pas souhaité que nous échangions. C’est son choix, ajoute-t-il. Je comprends que les équilibres politiques de la Ville de Paris aient rendu impossible pour sa maire de conduire cette évolution, mais ce n’est pas mon débat », assène-t-il.

Des bribes de pouvoir accordés à Paris

Le président de la République a donc arbitré en faveur de son ministre de l’économie sans un seul regret. Il considère que les débats sur la loi pour la croissance ont été suffisamment longs au Parlement pour permettre aux députés de Paris de se faire entendre. L’Elysée rappelle que Mme Hidalgo a été consultée par Bercy sur les ZTI ainsi que les maires d’arrondissement. Et que certains d’entre eux se sont montrés mieux disposés qu’elle sur des évolutions de l’ouverture dominicale"

10/06/2015

La propreté dans le 12eme et dans le Bois de Vincennes n’est visiblement pas l’une des priorités de la majorité municipale

propreté1.jpgIl suffit de faire une petite balade dans nos rues pour mesurer combien la politique de prévention contre les incivilités a du mal à porter ses fruits. Partout, même constat : sacs poubelle abandonnés, papiers dans les caniveaux, déjections canines, absences de poubelles, déchetteries auprès des arbres… . À Paris, la propreté est un sujet brûlant. Elle doit être placée au cœur des priorités municipales. Et que dire du Bois de Vincennes….. D’ordinaire, ce magnifique bois est souvent confronté à des problèmes de propreté. Mais ce week-end, nous avons atteint un niveau jamais égalé… Ce week-end se déroulait dans le bois de Vincennes le Weather festival, un événement dédié à l’électro. Cet évènement ne me pose aucun problème. Ce qui me pose problème c’est le Propreté2.jpgmanque d’anticipation de la Mairie de Paris et du 12eme concernant la gestion de la propreté.  Le constat est édifiant : des immondices répandues dans tout le parc par les corbeaux à partir du Vendredi, Le lundi matin, le parc de Vincennes est dans un état lamentable. Les riverains se plaignent ainsi que les agents de nettoyage aussi. Autre conséquence directe : des animaux du lac (poissons, canards) meurent en raison de la présence des plastiques qui terminent dans l’eau.

Propreté4.jpgLes poubelles fermées ne sont pas assez volumineuse et pas assez nombreuses pour absorber tous les déchets que produisent l’ensemble de habitants d’Ile-de-France qui viennent pique-niquer et faire la fête dans le Bois de Vincennes le week-end. Sans parler des fêtes organisées par la pagode bouddhique. Enfin, des panneaux indiquant qu’il ne fallait pas déposer les poubelles autour des bacs ont été retirés par au prétexte qu’ils étaient inesthétiques. Les élus trouvent-ils que ces déchets répandus dans tout le parc le sont davantage ?

Propreté5.jpgPlusieurs solutions existent pour éviter ce genre de désagrément :

- Mettre davantage de poubelles fermées (à l’abri des becs des corbeaux) 

- Interdiction de laisser des poubelles hors des molochs prévus à cet effet avec éventuellement un panneau indicateur

- Amende éventuelle en cas de non respect (ce qui suppose une équipe pour verbaliser)

- Mobilisation des agents de nettoyage pour faire de la pédagogie auprès des personnes qui organisent des pique-niques (avec distribution de prospectus comportant des photos du résultat le lundi matin ?)

 Nous l’avons affirmé durant la campagne des élections municipales : la propreté doit être une priorité. Cela reste un vrai problème à Paris. Dans le 12eme arrondissement, partout de nombreux dépôts d’ordures. Bien sûr, l’incivilité est la première cause de ces désordres. Cependant, nous pouvons nous poser la question de l’efficacité des services de propreté de la Ville. Si les agents font correctement et sérieusement leur métier, les choix de la majorité municipale et de la Direction au niveau de l’Hôtel de Ville sur la façon de fonctionner, n’est visiblement pas efficace. Depuis des mois, nous réclamons la création d’un service local de propreté. Il n’est par exemple pas illusoire que les habitants du 12eme puissent, à tout moment, prévenir la mairie d’arrondissement d’un dysfonctionnement et qu’un élu se déplace pour constater et agir… La propreté de nos quartiers doit être une priorité, comme elle l’était il y a plus de 10 ans, dans tout Paris.

Merci à Alexis Trouillas pour ses photos, son alerte sur cette situation dans le Bois de Vincennes.et ses propositions.

01/06/2015

Samedi sur le terrain, dans le quartier de Bercy pour échanger avec les habitants

fetevoisins.jpgJ’ai commencé mon week-end sur le terrain en participant, vendredi soir à la fête des voisins. L’association de riverains « 107 Reuilly » animait cette fête de la résidence du 107 rue de Reuilly. À cette occasion, de nombreux habitants de la résidence s’étaient donnés rendez-vous pour partager un moment de convivialité. Bravo aux responsables pour ce beau moment d’échanges.

Samedi je me suis d’abord rendu à la 32eme édition des puces du design qui se tienne place des vins de France. Créées en 1999, les Puces du Design sont tout à la fois un rendez-vous incontournable pour les amateurs de design mais un lieu de balade idéal pour flâner et chiner dans une ambiance conviviale. Cette manifestation prend, dans le 12eme, tout son sens. En effet, quartier de création grâce notamment au Viaduc des Arts et le Faubourg Saint Antoine, nous pouvons imaginer dans l’avenir créer un parcours de l’innovation entre des lieux historiques et des manifestations qui font la promotion de l’excellence. Voilà un axe d’attractivité pour notre arrondissement ! J’ai continué ma terrain2.jpgvisite en allant à la rencontre des commerçants et des habitants (rue de Bercy, rue Pommard, place Lachambeaudie, rue de Chablis, rue de Dijon). De très nombreuses questions ont été évoqués : nuisances du POPB, circulation rue de Pommard et boulevard de Bercy, aménagements urbains, propreté des rues (et du parc de Bercy dans un état déplorable…), sécurité... Si les habitants rencontrés sont satisfaits de leur quartier, nombreux d’entre eux s’interrogent sur les évolutions à imaginer et notamment en raison du projet Bercy-Charenton. Beaucoup souhaitent, par exemple, une évolution du marché situé place Lachambeaudie, un meilleur flux de circulation et de stationnement, une nouvelle dynamique pour le parc de Bercy ou bien encore une restructuration du boulevard de Bercy avec le tunnel. Les travaux du nouveau POPB appelé dorénavant Bercy Aréna ont aussi été évoqués. Inaugurée en 1984, cette enceinte avait effectivement besoin d’être modernisée et adaptée. Le seul problème, mais de taille : aucun parking n’a été prévu pour accueillir les 20 000 spectateurs. De plus quel sera le plan de circulation autour du site ? Le quartier est déjà complétement congestionné lors d’évènements. Vingt mille personnes dans un quartier sans parking, presque tous les tous les soirs, les riverains risquent de souffrir… Concernant les travaux de la ligne 14 : on continuera à voir les voyageurs de la gare de Bercy se « transporter », boulevard de Bercy, avec leurs valises en surface pour prendre le métro ou la 14. Il manque cinquante mètres de couloir de type RATP pour permettre la liaison voyageur en site couvert. Depuis 2001 le problème n'est toujours pas réglé.
 
Il est de plus dommage de constater que quelques commerces ont été obligés de fermés durant les travaux…sans aucune concertation avec la mairie du 12eme.

terrain1.jpgVers la place Lachambeaudie, le sujet de l’ouverture des magasins le dimanche a été évoqué avec des habitants. Je suis à cet effet favorable à la création d’une zone PUCE à Bercy Village et, parallèlement, au lancement d’une dynamique dédié aux commerces de proximité. Celle-ci permettra d’associer les talents, les compétences et les énergies de chacun. L’enjeu est de taille car il s’agit de promouvoir cette économie de proximité qui participe à la qualité de la vie de nos quartiers. C’est sur le terrain au cœur de nos quartiers, loin de toute agitation, et en mettant en avant un projet et des idées innovantes que nous pourrons, demain, proposer une véritable alternative.

20/05/2015

Beau succès pour la réunion dans le 12eme avec Philippe VIGIER, Président du groupe UDI à l'Assemblée Nationale

FullSizeRender.jpgHier soir, dans le cadre des « Rencontres du Centre du 12eme » nous avons reçus, en plein cœur de notre arrondissement, boulevard de Reuilly, Philippe VIGIER, Député de la 4ème circonscription d'Eure et Loir depuis 2007 et Président du groupe UDI à l’Assemblée Nationale.

Après une introduction de Benoît Pernin et devant une assistance nombreuse, Philippe Vigier est intervenu sur les grandes questions d’actualités du moment et de très nombreux thème ont été abordés: éducation, réforme territoriale, sécurité, Europe…. Un débat passionnant s’est engagé tout au long de la soirée avec la salle grâce à très nombreuses questions et interventions.

FullSizeRender (3).jpgCes moments de débats et d’échanges sont indispensables pour élaborer demain un véritable projet de société capable d'affronter les défis que sont la sortie de crise, la gouvernance européenne, la compétitivité, l'emploi, le pouvoir d'achat.

A Paris, comme ailleurs, le centre à toute légitimité à exister. Dans la capitale, il fut un acteur majeur de la vie politique. Plus que jamais, et au vu des dernières consultations, le centre à toute sa place dans nos quartiers. Il peut même être une alternative dans de nombreux arrondissements. Nous devons dès à présent nous organiser, reprendre notre place qui était la nôtre, fédérer les énergies, promouvoir nos convictions et démontrer, ensemble, que la ville de Paris n’est pas une forteresse imprenable. C’est, maintenant, une question de volonté.

La prochaine « Rencontre du Centre du 12eme » est prévue fin juin.

19/05/2015

Mardi 19 mai, 5eme rencontres du Centre du 12eme avec Philippe Vigier, Président du groupe UDI à l'Assemblée Nationale

IMG_2155.jpg

29/04/2015

5eme rencontres du Centre du 12eme avec Philippe Vigier, Président du groupe UDI à l'Assemblée Nationale

Les Rencontres du Centre du 12eme arrondissement.jpg

23/04/2015

Projet Bercy Charenton : la majorité municipale fissurée

BC1.jpgMercredi soir, s’est déroulé à l’espace Charenton, une réunion publique sur le projet d’aménagement Bercy Charenton. Cette rencontre avait pour but de présenter le bilan de la concertation et des évolutions du plan  guide et du schéma d’ensemble de la future opération d’aménagement. Nous avons été accueillis par des manifestants du PCF, hostile au projet. J’ai aussi pu à cette occasion, rencontrer de nombreux riverains du quartier. Actée en novembre dernier par la municipalité parisienne, la refonte du quartier Bercy-Charenton, dans les cartons depuis... 2006, doit totalement repenser la jonction entre la capitale et Charenton.

Nous avons déjà longuement évoqué sur ce blog ce futur aménagement. Les objectifs d’aménagements sont les suivants :

-       Amélioration des liaisons entre les communes de Paris et de Charenton le Pont

-       Proposer une programmation urbaine mixte

-       Faciliter l’accueil des nouveau modes de transports en commun

-       Transformer l’environnement du site et les espaces publiques

De plus, plusieurs annonces ont été faites :

-       Le prolongement de la rue Baron le Roy jusqu’à Charenton

-      La création d’une circulation piétonne le long des quais

-      Quid des liaisons piétonnières au-dessus des voies ferrées

-       Amélioration des équipements sportifs existants sur le secteur Léo Lagrange

Cependant, des points cruciaux restent ne suspend :

-       Quel aménagement pour le tunnel des artisans (quelle dynamique, projet ?)

-       Pourquoi écarter la création d’un site culturel sur lequel nous pourrions exposer, par exemple, les pirogues retrouvées lors de la construction du quartier de Bercy dans les années 90

-       Sur le logement, nous souhaitons une part importante d’accès à la propriété

-       Et pourquoi ne pas pousser la réflexion sur le devenir de la Foire du Trône et son déménagement  quand le stade Léo Lagrange est maintenant inclus dans le projet Bercy Charenton ?

IMG_1983.jpgEt enfin, nous souhaitons un projet clair pour les voies de la petite ceinture. A cet effet, hier soir, le Parti communiste, soutenu par les élus de la majorité municipale d’extrême gauche, étaient devant le site de la réunion pour distribuer des tracts contre ce projet (pour mémoire, ils veulent le retour du train sur la petite ceinture…).  Il va devenir difficile pour ces élus de rester dans cette majorité. S’opposer à un projet majeur de la mandature risque de poser un problème. Sauf si, bien sûr, ils privilégient, leurs intérêts personnels aux  convictions… Dans ce cas, ils peuvent avoir une posture de contestataire...et négocier avec l’exécutif en coulisse…. Bref , de la vraie politique politicienne, dénoncée par nos concitoyens….

La vérité est que sur ce projet, la véritable opposition se situe au sein de la majorité et nulle part ailleurs…. A suivre….

Une prochaine réunion se déroulera en juin à la mairie du 12eme

11/03/2015

Police municipale à Paris : un projet porté depuis toujours par les centristes parisiens

images2.jpgÀ la différence des autres communes françaises, la sécurité de Paris n’appartient pas au maire, mais au préfet de police. Cette particularité s’explique en partie par la centralisation dans la capitale de quasiment tous les leviers de commande de la nation, mais aussi par une sorte de tradition. Car c’est seulement en 1977 que des élections municipales y ont été organisées. Une loi de 1986 a cependant restitué au maire de Paris certaines responsabilités : la police de la voirie (salubrité de la voie publique, sécurité des foires, des marchés…) et la conservation du domaine public. Puis une loi de 2002 lui a aussi confié la police municipale en matière de bruits de voisinage et une compétence pour ce qui concerne la circulation et le stationnement (avec certaines restrictions).

Le maire de Paris dispose d'ailleurs de fonctionnaires - auxquels on ne veut surtout pas donner le nom de policiers : les inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris. Longtemps, ceux-ci se sont plaints d’être sous-employés. D’ailleurs, la contribution de la Ville a représenté près de 50% du budget de la préfecture de police…

images.jpgEn août 2013, Anne Hidalgo déclarait sur Europe 1  "Je suis très opposée, à Paris, à la mise en place d'une police municipale" en expliquant que la coopération entre la Ville de Paris et la préfecture fonctionnait parfaitement bien…. Je suis persuadé que ces propos sont décalés et d’un autre temps. Et aujourd’hui le débat est simple : ou bien on laisse les choses en état, ou le parlement décide, enfin, de créer une véritable police municipale. Et il y a urgence car la construction de la métropole du Grand Paris appelle à un changement de gouvernance en matière de police. En outre, dès 2016, la ville fixera le montant des amendes de stationnement. Un pas de plus dans l'approfondissement de son pouvoir « décisionnel » de police, qui accentuera le grand écart entre autorité politique et financière municipale et autorité fonctionnelle préfectorale.

Depuis des années, les centristes parisiens portent ce projet de création de police municipale à Paris. Ce sont les seuls, depuis 1977 et la création du statut actuel de Paris, à n’avoir changé d’avis.  La sécurité et la prévention au cœur de nos quartiers sont les 2 axes fort de cette réforme. Nous pouvons imaginer que l’ancrage des futurs agents de la police municipale dans chaque arrondissement pourra favoriser l'efficacité de leur action.

La création de cette police doit automatiquement passer par un changement du statut de Paris. Il faut une nouvelle loi. Celle-ci sera d’autant plus simple à adopter si, bien entendu, les parlementaires sont convaincus de cette évolution. Les parlementaires centristes doivent porter ce projet, relayé par les élus parisiens.

02/03/2015

Un contrat Parisien de Prévention et de Sécurité pour, enfin, agir contre les insécurités ?

secu.pngLundi soir, lors du conseil d’arrondissement du 12eme, sera évoqué une communication concernant le contrat Parisien de Prévention et de Sécurité 2015-2010 (CPPS). Cependant on ne le répétera jamais assez ; à Paris, le Préfet de police exerce les fonctions dévolues aux maires des communes de plein exercice et, à ce titre, il dispose à ce titre d’un pouvoir de police administrative générale,  de pouvoirs de polices administratives spéciales dans les domaines de la circulation et du stationnement mais aussi en matière de protection civile. Fort de ce constat, c’est la raison pour laquelle, je suis favorable à une révision de la loi dites PLM et donc du statut de Paris donnant des pouvoirs de police au Maire de Paris. Cependant, dialoguer avec la Préfecture de Police de Paris pour mettre en place des équipes de police fidélisées, renforcées et plus proches du terrain et des citoyens devra être un projet et un objectif commun.

En attendant, la sécurité et la protection des habitants du 12ème et des biens, doivent faire l’objet d’une action prioritaire de l’équipe municipale.

A partir des Conseils de quartiers et en concertation avec ceux-ci, nous pouvons mettre en place des référents en charge de la sécurité, que nous réunirons tous les trimestres pour un rapport qui permettra un dialogue avec la Préfecture de Police dans le but d’obtenir de meilleurs résultats en partenariat avec la police de proximité. Nous pouvons aussi faire vivre le contrat local de sécurité signé en mai 2003 et nous devons demander entre autres aux bailleurs sociaux, de participer davantage à l’amélioration de la sécurité des immeubles. Trop de cambriolages pourraient être évités avec des moyens de protection d’entrées des immeubles mieux adaptés. Compte tenu de l’importance de la sécurité et de la prévention de la délinquance, nous pourrions organiser 4 à 5  rencontres annuelles du Comité de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

Concrètement, la mairie du 12eme (et donc la Mairie de Paris) doit par exemple agir pour demander davantage d’effectif de police à affecter dans le quartier de la Gare de Lyon. Le déménagement de la foire du Trône de la pelouse de Reuilly, source de délinquance et d’insécurité est aussi une solution pour tranquilliser le quartier de la Porte Dorée. Enfin, en concertation avec tous, nous souhaitons développer la vidéo surveillance.

La sécurité, doit être, plus que jamais, une priorité.