Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Toujours sur le terrain

  • Un mois de novembre sur le terrain !

    Quartier de la Nation, Daumesnil, Bercy, Porte Dorée, Gare de Lyon.... Depuis longtemps, je suis avec mon équipe sur le terrain afin d'aller à la rencontre des habitants du 12eme. Plus que jamais, c’est sur le terrain, en étant présent et avançant des idées innovantes que nous pourrons, demain, proposer une véritable alternative. Face à la crise actuelle, il est donc important de créer, dès à présent, dans nos arrondissements, une dynamique commune. Enfin, c’est en s’ouvrant sur la société civile, représentative de nos quartiers, travaillant depuis longtemps aux côtés des habitants, des associations et éloignée de tous calculs politiciens, que nous pourrons proposer un nouveau choix pour le 12eme et Paris avec des hommes et des femmes ancrés dans l’arrondissement

    FullSizeRender (13).jpgFullSizeRender (15).jpgIMG_2344.jpgIMG_2414.jpgFullSizeRender (14).jpgFullSizeRender (16).jpgIMG_2605.jpgIMG_2756.pngIMG_2608.jpgIMG_2757.jpg

  • A la rencontre du monde associatif du 12eme arrondissement

    14292293_10154436265213363_1840536159268373449_n.jpgSamedi 10 septembre, je me suis rendu, comme chaque année, au Forum des associations qui était organisé sur le boulevard de Reuilly. J’ai durant toute la matinée été à la rencontre des présidents et bénévoles qui tout au long de l’année font vivre ces structures. Le réseau associatif du 12e couvre un grand nombre de domaines : activités culturelles, pratiques sportives, solidarité, environnement… C’est, depuis toujours, un véritable atout pour notre arrondissement et pour l’épanouissement de tous.
Cette manifestation phare de la rentrée dans notre arrondissement permet d’offrir une vitrine représentative de la vie associative du 12e, de découvrir les associations, de trouver des ressources supplémentaires pour la vie quotidienne, de découvrir une activité de loisir ou de bénévolat mais aussi de renforcer le réseau de la vie associative, d’encourager les projets collectifs et interassociatifs et bien sûr 14292424_10154436265223363_5136332899898078792_n.jpgobtenir toutes les informations que les habitants recherchent. Tout au long de cette matinée, j’en ai aussi profiter pour rencontrer les commerçants du boulevard de Reuilly, satisfait de ce forum.
    C’est pour moi un vrai plaisir de rencontrer toutes ces associations, dont certaines que je connais depuis plus de 20 ans ! Nous avons, du reste, été chaleureusement accueillis tout au long des stands visités.
    Au quotidien, les associations prennent le relais d’une vie partisane et syndicale essoufflée, et offrent à tous des moyens d’expression et de participation. Mais si les associations jouissent dans l’imaginaire collectif d’un capital de sympathie important les problèmes auxquels elles sont confrontées sont grands : financement, responsabilité, gestion du temps…. . C’est la raison pour laquelle nous devons les soutenir et les aider. 14238318_10154436265273363_179945303363275415_n.jpgDans le 12eme, la création de la maison des associations avenue Daumesnil est une bonne chose. Je pense que la mutualisation des moyens est aussi un chemin d’avenir. Enfin les manifestations tel que ce « Forum des Associations » est aussi apprécié des habitants et des responsables. Par ailleurs, il semble bien que ceux qui adhèrent dans au moins une association s’investissent et prennent de plus en plus de responsabilités. Ce processus de « professionnalisation » est souligné par de nombreux travaux : il se caractérise par un nombre croissant de salariés, une rationalisation des conditions d’exercice de la pratique bénévole, ou encore un lien de plus en plus attesté entre l’engagement associatif et l’activité professionnelle. Derrière ça, c’est la question du bénévolat qui est posée et plus généralement la façon dont nous pouvons, ensemble, réfléchir et agir pour un monde 14332964_10154436265408363_7064730565365713784_n.jpgassociatif toujours plus vivant

  • Dans le quartier de Reuilly pour échanger avec les habitants et les commerçants

    Image-1 (2).jpgSamedi je me suis rendu dans le quartier de Reuilly, dans les rues de Reuilly, Erard, Sergent Bauchat et boulevard Diderot. A cette occasion, j’ai pu rencontrer de nombreux riverains et habitants. Au cours de ces échanges, de nombreux sujets ont été abordés : les problèmes de circulations et de stationnement, l’avenir du marché Saint Éloi aujourd’hui en mal d’attractivité, la sécurité… Les problèmes de sécurité sont de plus en plus en plus nombreux. Ils restent persistants dans l’ilot Saint Eloi et place Maurice de Fontenay. Rue de Reuilly, de nombreux commerçants mais aussi riverains ont évoqué le marché Saint Éloi. Beaucoup souhaite le revitaliser. C’est effectivement une ambition pour le quartier qui ne possède pas d’autres marchés. De plus, celui-ci existe depuis des décennies et doit être modernisé afin d’attirer le maximum d’habitants. Une vraie réflexion avec les commerçants de la rue de Reuilly, le conseil de quartier, les riverains doit se mettre en place et proposer un espace commercial digne de ce nom. Je suis allé visiter un nouveau commerçant qui vient de s’installer près de la place Montgallet. J’en ai profité pour rencontrer des riverains de la rue de Reuilly. Ce quartier doit retrouver sa dynamique mais aussi sa fluidité notamment dans la circulation à l’approche de la place Félix Eboué. C’est en tout le cas le souhait de nombreux acteurs locaux rencontrés.

    Image-1.jpgAutre sujet : le haut du boulevard Diderot, entre la rue de Reuilly et la place de la Nation. Cette partie du boulevard reste déserte en terme d’activité, malgré la présence de très nombreux riverains. Si la rénovation du boulevard est une bonne chose, nous pouvons constater qu’aucune réflexion n’a été menée sur la façon de créer une dynamique locale.
    Square Saint Charles (rue de Reuilly) je me suis entretenu avec des gardiens sur l’ambiance du quartier. Concernant la vie locale de ce quartier, nous pourrions mettre en place souhaitons mettre en place une prestation de services appelée « Animation Locale », destinée à soutenir le développement de la vie sociale là où existe une forte demande des familles, des jeunes. La prestation pourrait financer des structures du type d'associatives dont les projets de proximité : répondent à la participation locale dans une approche collective, favorisent les solidarités de voisinage, les relations entre générations, les liens sociaux et familiaux, les échanges sociaux : s’inscrivent dans un enchaînement d’actions avec un fil conducteur, une dynamique et s’inscrivent dans la durée et prévoient une diversité et un enchaînement d’actions ouvertes à toutes les familles.
    Plus que jamais, c’est sur le terrain, en étant présent et avançant des idées innovantes que nous pourrons, demain, proposer une véritable alternative. Face à la crise actuelle, il est donc important de créer, dès à présent, dans nos arrondissements, une dynamique commune. Enfin, c’est en s’ouvrant sur la société civile, représentative de nos quartiers, travaillant depuis longtemps aux côtés des habitants, des associations et éloignée de tous calculs politiciens, que nous pourrons proposer un nouveau choix pour le 12eme et Paris avec des hommes et des femmes ancrés dans l’arrondissement

  • Samedi à la rencontre des habitants dans le quartier du Faubourg Saint-Antoine et au marché d'Aligre

    IMG_5559-1.jpgNotre arrondissement, contrairement aux attentas du mois de janvier dernier, n’a pas été directement touché par les événements dramatiques qui se sont déroulés vendredi 13 novembre. Cependant avec la proximité de ces événements c’est tout un quartier qui durant de longues heures a vécu dans l’angoisse et la peur. Habitants et commerçants ont été les témoins de ce drame. De nombreux bléssés ont du reste été soignés à l’hopital Saint Antoine. Dans une note en date du 14 novembre, j’ai exprimé mon sentiment concernant cette attaque qui à touché notre pays.

    C’est pour raison pour laquelle samedi je me suis rendu dans le quartier du Faubourg 

    IMG_5555.jpgSaint antoine et au marché d’Aligre afin de rencontrer et échanger avec des riverains mais aussi les commerçants. Une très grande émotion était palpable sur le marché mais aussi dans les rues

     

    . J’ai longuement parlé avec de nombreux habitants. À tous, mon message fut le suivant : le 13 novembre c’est une nouvelle fois notre pays, ses fondements, ses valeurs qui ont été attaqués. Face à la barbarie, il n’y a pas de meilleure réponse que le rassemblement des hommes et des femmes qui partagent la même émotion et aspirent à la tolérance et au respect. Ces terroristes ne pourront jamais, jamais, nous ôter ces valeurs. De nombreux riverains souhaitaient se mobiliser pour défendre ces valeurs.

    Et parce que la vie continue, d(autres sujets ont été évoqués : la propreté, la circulation, la rénovation du marché couvert Bauveau…

     Enfin, dimanche, je me suis rendu à un hommage devant le Bataclan et les autres lieux de cette tragédie pour rendre hommage aux victime, exprimer notre solidarité et surtout réaffirmer les valeurs que nous portons, celles de

    la liberté et la démocratie.

     

  • Ce week-end, dans le quartier de la Nation pour rencontrer et échanger avec les habitants

    73905553.2.jpgSamedi, j’ai passé la matinée sur le terrain, dans notre 12eme arrondis ement. Je me suis tout d’abord rendu dans le quartier de la place de la Nation (rue du faubourg Saint Antoine, rue Fabre d’Églantine, avenue du Bel Air, rue des Colonnes du trône, cours de Vincennes…). J’ai, à cette occasion, rencontré des commerçants mais aussi des riverains. Dans ce quartier que je connais bien depuis de très nombreuses années, de nombreux sujets existent : la propreté, la sécurité, le stationnement etc… L’une des questions est aussi le futur réaménagement de la place de la Nation. En effet, cet axe important de l’est Parisien doit à mon sens, évoluer. Avec la rénovation des boulevards extérieurs et l’arrivée du tramway, il est logique de donner un nouveau souffle à cette place. S’il est aussi logique de penser son réaménagement en lien direct avec celui de la place de la Bastille, il est incompréhensible de ne pas d’occuper également du faubourg Saint Antoine. Pour être parfaitement clair, je pense que nous devons aussi mettre en place une véritable réflexion sur l’avenir du Faubourg Saint Antoine, axe majeur qui rejoint ces 2 places. En effet, cette artère n’est plus que l’ombre d’elle-même (fermeture de boutiques, déménagement des sites attractifs comme "Le lieu du design"…). Ces améliorations seront aussi l’occasion de donner à l’ensemble du quartier une nouvelle attractivité. De nombreux commerçants, mais aussi riverains, se sont aussi plaint du nombre important de manifestations place de la Nation. Je me suis effectivement interrogé à plusieurs reprises sur ces manifestations bloquant ainsi tout le quartier. Pour preuve, à l’occasion de ces rassemblements, la préfecture ferme les rues jusqu’à l’avenue Arnold Netter, cassant, par exemple, toute activité commerciale rue du rendez-vous…

    1137168193.2.jpgJe me suis ensuit te rendu sur le marché cours de Vincennes pour échanger avec les habitants. Un excellent accueil et des rencontres très intéressantes…. Enfin, j’ai terminé par la rue du rendez-vous dans laquelle j’ai rencontré des responsables associatifs. Nous avons notamment parlé du problème de l’attractivité du quartier. En effet, si durant des décennies la rue du rendez-vous (mais aussi Marsoulan) fut LA rue commerçante par excellence elle est aujourd’hui en manque de repère et aucune vision n’est proposée par l’actuelle majorité. Plusieurs sujets sont en questions : piétonisation, éclairage, stationnement… Les commerçants mais aussi les riverains, sont en attentes de nombreuses réponses. Ouverts au dialogue et aux propositions, ils souhaitent une concertation globale sur l’ensemble du quartier.
    Plus que jamais, c’est sur le terrain, en étant présent et avançant des idées innovantes que nous pourrons, demain, proposer une véritable alternative. Face à la crise actuelle, il est donc important de créer, dès à présent, dans nos arrondissements, une dynamique commune. Enfin, c’est en s’ouvrant sur la société civile, représentative de nos quartiers, travaillant depuis longtemps aux côtés des habitants, des associations et éloignée de tous calculs politiciens, que nous pourrons proposer un nouveau choix pour le 12eme et Paris avec des hommes et des femmes ancrés dans l’arrondissement.

  • Samedi sur le terrain dans le quartier d’Aligre et rue du Faubourg Saint-Antoine

    terrain1.jpgSamedi, j’ai commencé mes visites sur le terrain dans le quartier des XV/XX, rue et place d’Aligre. En plein cœur de ce formidable marché, j’ai rencontré de nombreux commerçants mais aussi des riverains. Nous avons évoqué l’organisation de l’activité commerciale, l’avenir du marché Bauveau touché par un incendie il y a plusieurs semaines, mais aussi la vie de ces rues, en dehors des horaires du marché.  La propreté et la sécurité étaient aussi au centre de nos échanges. Le marché d’Aligre est un lieu d’attractivité extraordinaire pour notre arrondissement. Nous devons veiller à ce qu’il le reste et permettre aussi aux riverains de vivre dans un quartier toujours plus accueillant en limitant les nuisances.

    Autre sujet abordé, dans le passage Driancourt, une parcelle actuellement en friche. Idéalement situé, proche du marché d’Aligre et du faubourg Saint-Antoine, nous aurions pu imaginer que la Mairie du 12e soit particulièrement attentive à cet espace. Actuellement à l’abandon, fermé par des grilles, ce lieu est complètement abandonné. Un projet de délibération, pour achever la phase d’aménagement de ce terrain2.jpgsecteur entamé en 1990, a été présenté en conseil d’arrondissement il y a plusieurs mois mais rien ne semble se concrétiser. Dans tous les cas, les riverains passants devant ne sont informés d’absolument aucun projet. Cette situation est regrettable. Ce quartier, particulièrement vivant doit être un vrai centre d’attractivité de notre arrondissement. Entre le marché d’Aligre, le viaduc des arts à proximité et l’animation du faubourg, rien ne doit être laissé au hasard en matière d’aménagement. Je me suis aussi rendu rue de Citeaux qui faitr l’objet d’une « rénovation ». En effet, la Mairie du 12eme souhaitre transformer cette artère en « rue verte ». Les riverains sont assez mécontents de cette évolution, réalisée sans concertation ou un semblant de concertation…

    terrain3.jpgUne fois encore, de belles rencontres et des propositions constructives. Plus que jamais, nous nous engageons auprès des acteurs de la vie locale, des associations et des habitants, à agir pour eux et dans leurs intérêts uniquement car le 12eme de demain se construit maintenant et ensemble !

     

     

  • Samedi sur le terrain dans le quartier de la porte de Charenton

    IMG_5120.jpgSamedi, je suis allé à la rencontre des commerçants et des riverains de la rue de Charenton, du boulevard Poniatowski et de la rue de Wattignies. Beaucoup d’échanges et de rencontres ! Nous avons également évoqué les problèmes du quartier : avenir de la petite ceinture, attractivité….Et si je suis partisan de la transformation de la petite ceinture en promenade plantée, c'est justement pour redonner à ce quartier une nouvelle dynamique. En effet, cette transformation serait bénéfique notamment grâce à une entrée sur cette coulée verte au niveau de la rue Claude Decaen. Après plus de 10 ans d’inaction de l’éuipe municipale, il est temps de passer aux actes…Bref, dans les mois à venir, nous allons devoir réfléchir ensemble et en concertation sur l'avenir de tout ce quartier.

    IMG_5121.jpgQuartier familial par excellence, il est aussi frappant de constater l’augmentation de l’insécurité. De nombreux commerçants m’ont informé d’une situation de plus en plus dégradée. Avec les problèmes de propreté et de stationnement, la sécurité reste une priorité pour améliorer la vie de nos quartiers. La foire du Trône est aussi une nuisance directe pour tout le quartier. Les riverains, mais aussi les commerçants, sont pénalisés durant plusieurs semaine : stationnement anarchique, circulation impossible… Et en prime, cette année, les travaux pour la réalisation du tramway Bd Poniatowski et Porte Dorée… . La mairie du 12e se félicite de la tenue de cette fête et nous explique sur son site tous les moyens mis en œuvre pour renforcer la sécurité, organiser la circulation…. Nous pensons que la Foire du Trône ne doit plus se tenir sur la Pelouse de Reuilly. Nous sommes, de façon plus générale, favorable à une vraie politique novatrice pour le Bois de Vincennes dans lequel la Pelouse de Reuilly aurait toute sa place.Si les rues en liens immédiates avec la place Félix Eboué sont animées et attractives, il est flagrant de constater le manque de dynamisme notamment rue de Wattignies. En effet, celle-ci n’est plus cette artère attractive qu’elle était : perte du commerce de proximité, projets d’aménagements contestables… . C'est pourquoi je suis favorable à une requalification de l'ensemble du quartier (rue de Wattignies, avenue Michel Bizot, rue de Charenton). Et si je suis partisan de la transformation de la petite ceinture en promenade plantée, c'est justement pour redonner à ce quartier une nouvelle dynamique.

    IMG_5095.jpgAu cours de notre visite il était une nouvelle fois flagrant de constater le manque de propreté des rues. Ce n’est, malhereusement, pas le seul quartier de notre arrondissement. La propreté doit être une priorité. Cela reste un vrai problème à Paris. Dans le 12eme arrondissement, partout de nombreux dépôts d’ordures. Bien sûr, l’incivilité est la première cause de ces désordres. Cependant, nous pouvons nous poser la question de l’efficacité des services de propreté de la Ville. Si les agents font correctement et sérieusement leur métier, les choix de la majorité municipale et de la Direction au niveau de l’Hôtel de Ville sur la façon de fonctionner, n’est visiblement pas efficace. Depuis des mois, nous réclamons la création d’un service local de propreté. Il n’est par exemple pas illusoire que les habitants du 12eme puissent, à tout moment, prévenir la mairie d’arrondissement d’un dysfonctionnement et qu’un élu se déplace pour constater et agir… La propreté de nos quartiers doit être une priorité, comme elle l’était il y a plus de 10 ans, dans tout Paris.

  • Samedi sur le terrain à la rencontre des habitants du 12eme arrondissement

    terrain2.jpgSamedi, j’ai assisté, comme tous les ans, à l’inauguration du marché de l’Aveyron. Créé il y a 16 ans, cet événement fait la promotion de l’Aveyron et de ses traditions culturelles et culinaires. Situé en plein cœur du quartier de Bercy, près de la maison de l’Aveyron, rue de l’Aubrac, ce sont des dizaines d’exposants qui durant 3 jours montrent leurs savoir-faire. J’ai, à cet occasion longuement échangé avec le président des Aveyronnais de Paris, mais aussi de nombreux habitants du quartier venus découvrir ce formidable marché. Une initiative remarquable, populaire et qui fait vivre un quartier durant tout un week-end ! Voilà encore un bel exemple d’attractivité pour notre arrondissement.

    Aprterrain1.jpgès un passage au « puces du design », place des vins de France, je me suis rendu place de la Nation. Une partie des équipes UDI était en effet sur le terrain pour se rendre compte du futur projet et aménagement. J’ai déjà évoqué sur ce blog nos convictions sur les prochaines transformations des places de la Nation et Bastille. Nous devons rester vigilants sur 3 choses :

    -       la mise en place de la concertation. Les différents conseils de quartier doivent être les moteurs de ces échanges. Il va aussi falloir y associer les riverains mais aussi et surtout les acteurs économiques.

    -       l’impact financier de ces projets. En effet, si l’objectif est autre de rajouter 3 arbres, inverser le sens de circulation et intégrer une piste cyclable, les budgets nécessaires pour la réaménagement de ces places est colossale. Pour mémoire, un article des échos en date du 28 février 2014 évoquait cette situation : «l'embellissement proposé de 6 places de Paris (de la Nation, de la Bastille, Denfert-Rochereau, Montparnasse, du Panthéon et d'Italie) pourrait représenter une dépense comprise entre 89 et 169 millions. Les chiffreurs ont analysé le travail réalisé place de la République. Les travaux avaient été inscrits à hauteur de 15 millions dans le budget primitif de la commune en 2011. Selon le journal « Le Moniteur », le coût total a atteint 24 millions en incluant les études préliminaires et la participation au renforcement du métro. ». et de prévenir que pour ces projets l’équipe en place va «devoir faire des choix cornéliens dans un contexte de baisse des dotations et de montée en puissance de la péréquation en Ile-de-France qui va conduire Paris à payer pour aider les collectivités moins riches. »

    -       dernier élément indissociable à ces 2 futurs aménagements, le devenir du Faubourg Saint Antoine.Pour être parfaitement clair, je pense que nous devons aussi mettre en place une véritable réflexion sur l’avenir de cet axe majeur qui rejoint ces 2 places. En effet, cette artère n’est plus que l’ombre d’elle-même (fermeture de boutiques, déménagement des sites attractifs comme "Le lieu du design"…).

     

  • Samedi sur le terrain pour évoquer les problèmes du quartier de Bercy avec les riverains

    IMG_4633.jpgSamedi, j’ai passé une grande partie de la matinée dans le quartier de Bercy en allant à la rencontre des commerçants et des habitants du quartier de Bercy (rue de Bercy, rue Pommard, place Lachambeaudie, rue de Chablis, rue de Dijon). De très nombreuses questions ont été évoqués : nuisances du POPB, circulation rue de Pommard et boulevard de Bercy, aménagements urbains, propreté des rues (et du parc de Bercy dans un état déplorable…), sécurité... Si les habitants rencontrés sont satisfaits de leur quartier, nombreux d’entre eux s’interrogent sur les évolutions à imaginer et notamment en raison du projet Bercy-Charenton. De plus, la propreté mais surtout les problèmes de sécurité sont en net augmentation. Beaucoup de riverains souhaitent aussi une évolution du marché situé place Lachambeaudie, un meilleur flux de circulation et de stationnement, une nouvelle dynamique pour le paIMG_4579.jpgrc de Bercy ou bien encore une restructuration du boulevard de Bercy avec le tunnel. Les travaux du nouveau POPB appelé dorénavant Bercy Aréna ont aussi été évoqués. Inaugurée en 1984, cette enceinte avait effectivement besoin d’être modernisée et adaptée. Le seul problème, mais de taille : aucun parking n’a été prévu pour accueillir les 20 000 spectateurs. De plus quel sera le plan de circulation autour du site ? Le quartier est déjà complétement congestionné lors d’évènements. Vingt mille personnes dans un quartier sans parking, presque tous les tous les soirs, les riverains risquent de souffrir… Concernant les travaux de la ligne 14 : on continuera à voir les voyageurs de la gare de Bercy se « transporter », boulevard de Bercy, avec leurs valises en surface pour prendre le métro ou la 14. Il manque cinquante mètres de couloir de type RATP pour permettre la liaison voyageur en site couvert. Depuis 2001 le problème n'est toujours pas réglé.Il est de plus dommage de constater que quelques commerces ont été obligés de fermés durant les travaux…sans aucune concertation avec la mairie du 12eme.

    Vers la place Lachambeaudie, le sujet de l’ouverture des magasins le dimanche a été évoqué avec des habitants. Je suis à cet effet favorable à la création d’une zone PUCE à Bercy Village et, parallèlement, au lancement IMG_4634.jpgd’une dynamique dédié aux commerces de proximité. C’est la raison pour laquelle, je suis extrêmement satisfait de la décision du gouvernement d’autoriser  douze zones touristiques internationales (ZTI) à Paris, où les commerces pourront ouvrir le dimanche et tous les soirs jusqu’à minuit. Le décret fixant ces ZTI et les critères d’éligibilité a été publié jeudi 24 septembre. Parmi ces 12 zones, figure Bercy Village. C’est une très bonne nouvelle pour le quartier…et un désaveu cinglant pour la majorité municipale du 12eme qui s’est toujours opposée à l’ouverture du dimanche.

    Je me suis ensuite rendu dans le parc de Bercy afin de participer à la fête des jardins.

    Plus que jamais, c’est sur le terrain au cœur de nos quartiers, loin de toute agitation, et en mettant en avant un projet et des idées innovantes que nous pourrons, demain, proposer une véritable alternative.

  • Samedi sur le terrain dans le quartier de Reuilly

    terrain1.jpgSamedi, j’ai passé la matinée dans le quartier de Reuilly et de la Gare de Lyon, dans les rues de Reuilly, Érard, Charenton, avenue Daumesnil et boulevard Diderot. J’ai rencontré de nombreux habitants mais aussi commerçants. Au cours de ces échanges, de nombreux sujets ont été abordés : les problèmes de circulations et de stationnement, l’avenir du marché Saint Éloi aujourd’hui en mal d’attractivité, la sécurité… Les problèmes de sécurité sont de plus en plus en plus nombreux. Ils restent persistants dans l’ilot Saint Eloi et place Maurice de Fontenay. Rue de Reuilly, de nombreux commerçants mais aussi riverains ont évoqué le marché Saint Éloi. Beaucoup souhaite le revitaliser. C’est effectivement une ambition pour le quartier qui ne possède pas d’autres marchés. De plus, celui-ci existe depuis des décennies et doit être modernisé afin d’attirer le maximum d’habitants.Une vraie réflexion avec les commerçants de la rue de Reuilly, le conseil de quartier, les riverains doit se mettre en place et proposer un espace commercial digne de ce nom.

    terrain2.jpgDans l’après midi je me suis rendu aux Journée Européenne du Patrimoine dans notre arrondissement. D’abord au musée des Arts Fprains dans le quartier de Bercy puis au tunnel des artisans, au bout de la rue Baron Le Roy. Pour cette nouvelle édition, de très nombreux parisiens avaient fait le déplacement pour découvrir ces lieux magiques.

    Plus que jamais, nous allons à la rencontre des habitants et forces vives de notre arrondissement. Cette démarche, à travers nos quartiers,  est le cœur de notre action pour préparer demain, un arrondissement toujours plus ouvert, solidaire et attractif !