Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité - Page 2

  • Beau succès pour la réunion-débat avec Pierre-Yves Bournazel dans le quartier de Bercy #Paris12

    1008392D-7BD1-41D0-8D17-7DEA498600E6.jpegMercredi soir, nous avons accueilli avec Isabelle Tavaux et Andréa Ferrari, Pierre-Yves Bournazel, candidat à la Mairie de Paris dans le quartier de Bercy pour rencontrer les riverains à l’occasion d’une réunion-débat. Auparavant il a parcouru une partie du quartier de Bercy comme la rue de Bercy, la rue Paul Belmondo ou encore la rue Henri Desgranges à la rencontre des riverains, des commerçants mais aussi des forces vives. Beaucoup d’échanges et de propositions ont ponctués cette visite sur le terrain. C’est à la Brasserie des Spectacles  que de nombreux habitants du 12eme arrondissement ont pu écouter puis échanger avec Pierre-Yves Bournazel. Il a pu exposer sa vison de Paris et les grands thèmes de sa campagne. Les thèmes abordés ont été multiples et variés : la voirie, le projet Bercy/Charenton la sécurité, les aménagements de proximité, le logement etc…En résumé pour Pierre-Yves Bournazel « On n’accomplit rien seul, ce n’est que collectivement que nous pourrons proposer une offre alternative et utile à Paris »et de résumer son engagement en 4 points : « 1/ Aux étiquettes partisanes, j’ai toujours préféré l’intérêt général 2/ À l’Assemblée nationale, j’ai à cœur de défendre cette liberté de ton et cette indépendance d’esprit. 3/ Au Conseil de Paris, je n’ai eu de cesse de lutter contre les projets d’hyperdensification. 4/ Notre ville a besoin d’une nouvelle respiration démocratique ». Une réunion très intéressante qui marque indéniablement le début de la mobilisation autour de Pierre-Yves Bournazel. Enfin, plus que jamais, l’alternance se prépare au cœur de nos quartiers. Mais celle-ci ne sera possible que si elle est portée par des hommes et des femmes qui depuis longtemps travaillent auprès des habitants, des commerçants et des forces vives du 12ème.A7147771-DB10-4162-9C55-F35C150D9C64.jpeg

    32BAC6BB-25D1-48AB-BB47-42833D148889.jpeg

  • #Municipales2020 - Réunion avec Pierre-Yves Bournazel, mercredi 6 novembre à partir de 19h dans le quartier de Bercy #Paris12

    Réunion PYB.JPGNous avons le plaisir de vous convier à une rencontre-débat avec Pierre-Yves Bournazel, Député, Conseiller de Paris et candidat à la Mairie de Paris. Cet échange se déroulera mercredi 6 novembre, dans le quartier de Bercy, à la Brasserie des Spectacles, 110/114 rue de Bercy à partir de 19h.
    A cette occasion nous évoquerons les grands sujets parisiens mais aussi les questions relatives à l’avenir du 12eme arrondissement et de nos quartiers.
    Nous comptons sur votre présence.

  • Avec Pierre-Yves Bournazel, à la rencontre des parisiens dans le 12eme, au marché des pays de l’Aveyron dans le quartier de Bercy

    85E39CD8-A9D2-4450-925D-7769ED9FDE9C.jpegSamedi après-midi nous avons accueilli avec Isabelle Tavaux et une partie de l’equipe du 12eme, Pierre-Yves Bournazel, Député, Conseiller de Paris et candidat à la Mairie de Paris au marché des pays de l’Aveyron qui se tenait en plein cœur du quartier de Bercy dans le 12eme arrondissement. Depuis sa création il y a 20 ans et durant trois jours le Marché des pays de l’Aveyron dessine une couronne d’Aveyron autour de l’Oustal, immeuble construit par les aveyronnais du Pays et de Paris pour accueillir les jeunes arrivant à Paris. Tout au long de ces 3 jours, ce sont près de 60000 personnes qui ont découvert cette formidable vitrine des savoir-faire de l’Aveyron. Pierre-Yves Bournazel a rencontré de nombreux parisiens. Il s’est entretenu avec les principaux responsables de cet événement et, entouré de l’équipe du 12eme arrondissement, s’est longuement promené à travers les stands. Un accueil chaleureux et des échanges passionnants sur l’avenir de la capitale 03A85A91-B0EC-4F78-A0A5-65F451F8D0D8.jpegmais aussi du 12eme arrondissement.

    3A84A851-07C0-4B7D-B1BD-1C9B41218A52.jpeg

  • #Municipales2020 - Découvrez les propositions de Pierre-Yves Bournazel sur la Famille

    Pierre Yves Bournazel candidat à la Mairie de Paris publie un livret "Vivre Paris en Famille" contenant ses premières propositions pour les familles, la petite enfance et l'éducation.

    #Bournazel2020
    Ce document est le fruit du travail des groupes de travail lancés il y a 9 mois et de la contribution de citoyens, d'experts et de professionnels.

    Toutes les idées qui sont développées doivent s'accompagner d'une gouvernance plus horizontale, qui associe mieux les citoyens et les acteurs associatifs à la prise de décision. Une idée est bonne ou elle ne l'est pas, elle ne porte pas d'étiquette partisane. Et si elle est bonne, nous devons tout faire pour la mettre en œuvre et qu'elle produise des résultats.

    Ces idées - qui ne sont pas figées - sont soumisses à votre appréciation et n’hésitez pas a y contribuer heureux d'avoir en retour vos remarques.

    Certaines de nos propositions ont été reprises dans l'article du Parisien publié hier matin.
     
    Découvrez le livret "ViVRE PARIS EN FAMILLE"
  • #Municipales2020 - Pierre Yves Bournazel présente son équipe de campagne

    Article annonce équipe.jpgCe lundi matin pour sa conférence de rentrée le candidat Bournazel était entouré de plusieurs élus du groupe qu'il préside au Conseil de Paris mais aussi de nouvelles personnalités comme Benoît Pernin (fils de l'ancien maire centriste du XII e Jean-François Pernin), Isabelle Svanda, vice-présidente de l'association « Rêve de cinéma » mais aussi de proches d'un certain… Bertrand Delanoë.

    Lire la suite 

     

  • Notre-Dame de Paris, martyre et rassembleuse, défigurée mais... debout

    ND.jpgÀ Montparnasse flotte une odeur de fumée. Diffuse, passagère. Elle évoque nettement le feu de bois à mesure que l'on descend vers la Seine, devient presque âcre vers Saint-Michel. Les rues qui mènent à la Seine sont bloquées par la police, la foule avance, aimantée, jusqu'à la rue Saint-Julien-le-Pauvre. Là, elle s'arrête, comme hypnotisée par le macabre spectacle. Le squelette rougeoyant de la façade sud de la cathédrale de Paris se détache dans le ciel qui s'assombrit. Les cieux, dans leur ironie, ont refusé leur aide. Pas une goutte de pluie, et un vent sec et froid qui souffle sur le brasier. Le café du coin, Aux trois mailletz, est, selon son site internet, un « restaurant, piano-bar, cabaret, music live niché dans un caveau médiéval du XIIIe siècle, au cœur du Quartier latin ». Ce soir, il ne choisit pas la musique : à genoux sur l'asphalte, mains jointes, les yeux fermés, une trentaine de personnes chantent des Ave Maria. Et personne ne songe à se moquer.

    Lire la suite sur le Point

     

  • Saleté, rats, punaises de lit, embouteillages, délinquance... Paris, ville-poubelle

    Voilà la capitale d'une des premières puissances du monde confrontée à des problématiques que l'on croyait réservées à des pays en développement. Lire l'article de Marianne

  • Lancement de "Territoires" la nouvelle plate-forme participative

    Logo_Territoires_RVB.pngHervé Morin, le président de la Région Normandie, a lancé le 20 mars 2018 à la Maison de l’industrie, à Paris, une nouvelle plate-forme participative baptisée « Territoires ». Dans un centre et une droite en pleine reconstruction, le président des Centristes veut ainsi affirmer la place des régions françaises, qu’il préside également.

    Le poids des territoires

    L’un de ses credo est de rappeler à l’envi que les véritables leviers de croissance proviennent des territoires. « Territoire » sera un moyen de peser sur la politique nationale, comme il le fait déjà à la tête de l’Association des régions de France dans des dossiers emblématiques comme la réforme de l’apprentissage ou l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire.

    Hervé Morin veut fédérer les acteurs de chacun des territoires. Bien évidement, la ville de Paris et la région Ile de France ont toute leur place dans ce mouvement !

    Pour cela, il a déjà tenu plusieurs réunions en province, comme à Reims fin janvier, avant de poursuivre par Nantes et Toulouse, puis Saint-Étienne et Bordeaux, le tout devant conduire à un week-end de conclusion, début juillet à Nîmes.

    Découvrez la plate-forme et participez !

    Suivez "Territoires" sur twitter

  • Propreté à Paris : l'échec d'Anne Hidalgo et de sa majorité

    A lire dans le Parisien

    Propreté : la ville de Paris déploie-t-elle suffisamment de moyens ?

    7516785_55d0da8c-ffa2-11e7-912d-09b1c7ab1b02-1_1000x625.jpgDurant 7 mois, élus de droite et de gauche parisiens se sont réunis au sein d’une mission d’information et d’évaluation de la propreté de Paris. Leur rapport de 225 pages laisse apparaître une baisse des effectifs et des moyens dédiés à la propreté des rues.

    Ce mardi matin, Anne Hidalgo la maire (PS) de Paris doit présenter de nouveaux engins de nettoyage : des laveuses de trottoir et des modèles d’aspiratrice. Une opération de communication pour couper court aux critiques lancinantes sur la malpropreté de Paris ? Depuis plusieurs mois, la grogne monte sur le sujet dans la capitale. Et la prolifération de rats dans la ville n’arrange rien aux affaires de la mairie de Paris.

    Le rapport de la Mission d’information et d’évaluation (MIE) sur la propreté qui doit être rendu public la semaine prochaine, et que nous nous sommes procuré, pourra sans doute guider la ville dans les mesures à prendre pour endiguer la malpropreté. Cette MIE avait été demandée il y a un an par la droite parisienne. Durant 7 mois, élus de droite et de gauche se sont réunis autour de la table pour auditionner les différents services et intervenants. Objectif : évaluer les faiblesses du système et préconiser des pistes de travail pour enrayer les failles. Les élus ont émis une liste de 45 propositions pour « moins salir » la ville mais aussi « mieux nettoyer » les rues et mieux évaluer et organiser les ressources (lire ci-dessous).

    Lors de cette mission, l’absentéisme (13,13 % chez les éboueurs en 2016) dans le service de la Direction de la propreté et de l’eau a été pointé, tout comme les problèmes d’organisation dans la chaîne managériale et le manque de coordination qui peut parfois exister entre les différents services de la ville intervenant pour nettoyer les rues mais aussi les parcs et jardins.

    Mais les moyens déployés par la ville soulèvent aussi des questions. Si la synthèse du rapport souligne que les effectifs budgétaires du service technique de la propreté de Paris ont connu une augmentation de 200 emplois en 2016 et 2017, d’autres tableaux joints en annexe montrent que la DPE (Direction de la propreté et de l’eau) a perdu 1 111 postes depuis 2001, passant de 8 551 agents en 2001 à 7 440 en 2017.

    LIRE AUSI >Les Parisiens jettent leurs idées pour la propreté

    Sans parler du matériel qui arrive en bout de course. « L’indisponibilité des engins en raison de leur vieillissement accroît les difficultés de la mission de nettoiement », souligne clairement le rapport de la MIE. Entre 2010 et 2017, le nombre de laveuses de trottoirs est ainsi passé de 275 à… 248. « La maire de Paris n’a pas entendu la réalité des enjeux. Le rapport de la MIE montre clairement que le compte n’y est pas et que la ville doit déployer plus de moyens pour nettoyer la ville », tranche Florence Berthout, la patronne du groupe LRI au Conseil de Paris qui a présidé la MIE.