Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité - Page 5

  • Samedi sur le terrain dans le quartier d’Aligre et rue du Faubourg Saint-Antoine

    terrain1.jpgSamedi, j’ai commencé mes visites sur le terrain dans le quartier des XV/XX, rue et place d’Aligre. En plein cœur de ce formidable marché, j’ai rencontré de nombreux commerçants mais aussi des riverains. Nous avons évoqué l’organisation de l’activité commerciale, l’avenir du marché Bauveau touché par un incendie il y a plusieurs semaines, mais aussi la vie de ces rues, en dehors des horaires du marché.  La propreté et la sécurité étaient aussi au centre de nos échanges. Le marché d’Aligre est un lieu d’attractivité extraordinaire pour notre arrondissement. Nous devons veiller à ce qu’il le reste et permettre aussi aux riverains de vivre dans un quartier toujours plus accueillant en limitant les nuisances.

    Autre sujet abordé, dans le passage Driancourt, une parcelle actuellement en friche. Idéalement situé, proche du marché d’Aligre et du faubourg Saint-Antoine, nous aurions pu imaginer que la Mairie du 12e soit particulièrement attentive à cet espace. Actuellement à l’abandon, fermé par des grilles, ce lieu est complètement abandonné. Un projet de délibération, pour achever la phase d’aménagement de ce terrain2.jpgsecteur entamé en 1990, a été présenté en conseil d’arrondissement il y a plusieurs mois mais rien ne semble se concrétiser. Dans tous les cas, les riverains passants devant ne sont informés d’absolument aucun projet. Cette situation est regrettable. Ce quartier, particulièrement vivant doit être un vrai centre d’attractivité de notre arrondissement. Entre le marché d’Aligre, le viaduc des arts à proximité et l’animation du faubourg, rien ne doit être laissé au hasard en matière d’aménagement. Je me suis aussi rendu rue de Citeaux qui faitr l’objet d’une « rénovation ». En effet, la Mairie du 12eme souhaitre transformer cette artère en « rue verte ». Les riverains sont assez mécontents de cette évolution, réalisée sans concertation ou un semblant de concertation…

    terrain3.jpgUne fois encore, de belles rencontres et des propositions constructives. Plus que jamais, nous nous engageons auprès des acteurs de la vie locale, des associations et des habitants, à agir pour eux et dans leurs intérêts uniquement car le 12eme de demain se construit maintenant et ensemble !

     

     

  • Rue de Cîteaux : un semblant de concertation pour supprimer tout le stationnement

    Nous publions sur ce blog le courrier d’un habitant concernant les travaux engagés rue de Cîteaux.

    IMG_5171.jpg« Il y a 5 ans la rue de Cîteaux était privée de la moitié de ses places de stationnement. Il y a 2 ans elle est transformée pour laisser place au stationnement des 2 roues. A cette époque  Mme Le Maire qui était 2e adjointe s’engage à ne plus toucher au stationnement – je tiens  à sa disposition ses propres mots.Aujourd'hui après une présentation du projet à mi-septembre et une consultation sur internet de 5 jours, la rue de Cîteaux n'a plus de stationnement du tout pour en faire une rue végétale.

    Je souhaite évoquer plusieurs éléments concernant cette transformation:

    Où est où la parole des habitants consultés ?  Si elle avait été prise en compte qui peut croire que ce projet peut être mis en route moins d'un mois après? Cette démarche de « concertation » était finalement purement démagogique. Car sur le fond, cette rue végétale pose problème à plus d'un titre :

    Elle n'est accessible qu'aux riverains. Que pouvons-nous y faire autres qu'y marcher ?

    En effet plus de stationnement cela veut-il dire plus de voiture pour les riverains ? Et concernant les livraisons des 3 restaurants de la rue, de l’hôtel, de l’école de danse, et du supermarché ? Les livraisons sont-elles possibles ? Rien dans ce projet ne le précise.  Plus de stationnement et privatisation aux riverains cela empêche toutes les livraisons courses déménagements mais aussi VTC, TAXI. Plus de places pour les techniciens médicaux qui visitent les malades de la rue… 

    A termes, il y aura des pavés et des arbres au détriment des commerces, des personnes malades et de la simple vie des riverains. Des nouveaux problèmes pour les gens qui veulent vendre ou acheter des logements des moins valus 

     Le bilan 

    ·         Une consultation confisquée par un mensonge éhonté

              Un gaspillage de nos impôts

    ·         Une destruction de valeurs pure et simple 

    Voilà la réalité de ce projet. »

    Patrice Flory-Célini 

     

  • Projet d’hôtel Porte Dorée : une initiative malheureuse et un manque de vision de la Ville de Paris

    2257022321.jpgUne réunion publique de présentation du projet architectural du futur hôtel situé au 295 avenue Daumesnil se tiendra le mardi 27 octobre 2015. Pour mémoire, en 2013, le Conseil de Paris avait  adopté le principe de la réalisation d’un hôtel situé au 295, avenue Daumesnil, à proximité de la Porte Dorée..... Déjà évoquée début 2012, cette délibération, approuvée par le conseil d’arrondissement du 12eme avait pour but de vendre une parcelle communale située 295 avenue Daumesnil afin de réaliser un hôtel de catégorie 3/4 étoiles.
    Ce qui est d’abord surprenant, c’est le manque de concertation. En effet, même un élu écologiste s’étonnait déjà il y a plus d’un an du manque de transparence et d’information sur ce projet. Ensuite, le projet en lui-même : j’invite les habitants à venir découvrir le 295 avenue Daumesnil… C’est la Cité de l’immigration… La parcelle en question se situe donc entre le musée de la Porte Dorée et le boulevard périphérique. S’il est vrai que la Ville de Paris manque de structures hôtelières, indispensable à l'attractivité de notre capitale, je dois avouer que l’emplacement de cette future construction, vue sur le périphérique parisien, est assez étonnant. Je suis également surpris que les bâtiments de France autorisent une construction moderne qui sera mitoyenne d’un bâtiment historique. Cette délibération et ce choix ne vont donc pas dans le bon sens. C’est encore un mauvais coup porté à ce quartier mais aussi au bois de Vincennes. En effet, la porte Dorée marque le début de ce superbe bois. Il doit être le début de la rénovation complète de ce secteur (pelouse de Reuilly, circulation….). Au lieu de cela, en donnant à des promoteurs l’occasion de créer un hôtel, sous prétexte d’attractivité, de création d’emplois et d’aider les entreprises (venant de leur part, ça se saurait…), la Ville, une fois de plus, confirme son manque de vision globale. Ce projet, mal ficelé et qui ne fait pas l’unanimité au sein de la majorité PS/Vert/FG est en décalage complet avec le quartier.

    Enfin, la commission du vieux Paris estime pour sa part «La Commission observe que la très grande proximité spatiale entre ce projet d’hôtel de huit niveaux et le musée de l’histoire de l’immigration d’échelle moyenne, sur laquelle sont réglés les bâtiments construits en périphérie, serait de nature à en modifier la perception. Elle constate que l’implantation de ce nouveau volume viendrait masquer en partie le côté est du musée, dont le caractère moderne très épuré fait contrepoint au décor foisonnant de la façade, sculpté par Alfred Janniot. Elle s’inquiète également de la couleur à venir et du traitement de surface des façades de l’hôtel qui pourraient contredire, en raison d’un contraste trop fort, l’oeuvre d’Albert Laprade et de Léon Jaussely. La Commission demande pour cela que le projet d’hôtel puisse encore évoluer de façon à s’inscrire dans un rapport architectural et urbain avec le Cité de l’immigration mieux équilibré. »