Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Propositions pour le 12e - Page 9

  • Réunion d’information le 4 juillet sur la rénovation du Palais Omnisports de Paris-Bercy (POPB)

    popb.jpgUne réunion publique d’information est organisée le jeudi 4 juillet 2013 à 19h dans le salon d’honneur du Palais Omnisports Paris Bercy (accès par la porte 35, boulevard de Bercy), par la société d’exploitation de l’équipement, maître d’ouvrage du projet, et la SEMAEST, maître d’ouvrage délégué, en présence de l’architecte Daniel Vaniche. Inauguré en 1984, voulu par la Mairie de Paris et la Mairie du 12eme, le POPB va être prochainement profondément rénové. C’est la société SAE (associée à l’agence d’architecture et d’ingénierie DVVD) qui gère la salle depuis sa création qui a remporté l’appel d’offre. Si le POPB est aujourd’hui un lieu unique à Paris, il faut se rappeler le site et son environnement il y a 27 ans ! C’est ce bâtiment qui marque le renouveau de Bercy et la création de tout ce quartier. Le nouveau projet comporte des améliorations. En effet, la structure des gradins sera modifiée (création de balcons suspendus). Cela va permettre la création d’une coursive composée de 52 loges VIP mais aussi au POPB d’accueillir 21,000 personnes en configuration concert (17,000 actuellement). En configuration basket, la capacité passera de 15,000 à 17,500 places. A noter que le passage d’une configuration à une autre ( basket <=> concert) se fera seulement en 4 heures (4 jours actuellement). Il est également prévu la création de 2 nouveaux halls d’entrée (un de 2500 m² avec accès direct au métro et un second coté seine), de 3000m² de salons pour accueillir des séminaires, de commerces, de restaurants …

    Afin de respecter le plan climat de la ville de Paris (division des consommations d’énergie par 3), un système de géothermie ainsi qui la mise en place de panneaux solaires photovoltaïque (650m²) est prévue. Une isolation plus performante et la mise en place de protection solaire sur les vitrages est également prévue. L’inauguration du nouveau Bercy est prévue en septembre 2015. Le cout des travaux est estimé à 110 millions d’euros.

  • L’UDI du 12eme arrondissement prépare son projet pour les élections municipales

    photo (4).jpgHier soir jeudi s’est tenu la 4eme réunion « Projet » de l’équipe UDI 12eme. Depuis plusieurs semaines maintenant, nous travaillons sur les propositions qui seront présentées aux habitants de notre arrondissement lors des prochaines élections municipales de mars prochain. Ces grands axes seront ensuite complétés par le projet pour Paris de l’UDI.

     

    Le « projet de ville » sur lequel nous travaillons a pour unique ambition de modeler la ville et notre arrondissement au service des habitants pour que ceux-ci puissent y trouver des sources d'épanouissement et des réponses à ses questions et difficultés.

    Ce projet posera clairement les objectifs et les priorités pour les prochaines années. .

    Il se déclinera en deux orientations très fortement affirmées :

    • permettre à chacun de mieux vivre ensemble, de trouver sa place dans notre arrondissement dans le respect et la dignité
    • garantir un développement de la ville et de notre arrondissement, dans le cadre du Grand Paris, respectueux de l’environnement.

    photo (5).jpgNous souhaitons, plus que jamais, préserver le cadre de vie en y associant les habitants afin de promouvoir la qualité du vivre ensemble. Ce fil rouge guide l’ensemble de l’action et du projet.

    Urbanisme, propreté, petite enfance, logement, aide à nos ainés, aménagement, stationnement…mais aussi l’avenir de la petite ceinture, du Bois de Vincennes, de nos quartiers…. Nous proposerons un projet ambitieux, réaliste, innovant et concret. Et bien évidement, pour être crédible, ce programme devra être porté par des habitants déjà engagés dans la vie de l’arrondissement depuis longtemps. Bien loin des querelles d’ambitions personnelles, nous souhaitons préparer l’avenir de notre arrondissement. Le projet est l’acte 1 de la conquête de notre arrondissement !

  • Le 12eme arrondissement doit développer la création de jardins d’enfants

    D’abord un état des lieux. Notre arrondissement compte 21 crèches collectives, 20 établissements de la petite enfance associatifs (Crèches collectives, halte-garderies,  jardins d'enfants) , 4 haltes garderies, 1 crèche familiale, 1 jardin d’enfants et 0 jardin maternel municipaux (chiffres Ville de Paris).

    Les jardins d’enfants, municipaux ou associatifs, assurent la journée, l’accueil d’enfants de 2 à 4 ans. Leur fonctionnement ressemble à celui des crèches, et ils préparent à l’école maternelle. Certains jardins d’enfants associatifs accueillent les enfants jusqu’à 6 ans. En règle générale, Il s’agit de structures d’éveil réservées aux enfants âgés de deux à six ans. Leur ouverture est subordonnée à un avis ou une autorisation de fonctionnement délivré par le Président du conseil général après avis des services de protection maternelle et infantile (Pmi). Les jardins d’enfants sont sous la responsabilité d’éducateurs de jeunes enfants qui proposent des activités spécifiques favorisant l’éveil des enfants. Ils offrent un accueil régulier avec une amplitude d’ouverture correspondant aux horaires pratiqués par l’école maternelle ou à ceux d’une crèche collective.

    Nous allons devoir rapidement créer une dynamique à destination des familles pour l’accueil des plus petits. Dans cette optique, la ville et la mairie d’arrondissement doit bien évidement être à la croisé des chemins en répondant à la demande de plus importante et en développant des synergies pour initier ces créations de jardins d’enfants : monde associatif, institution, bailleurs…  C’est d’abord une question de volonté et d’action. Sujets primordial pour l’avenir de notre arrondissement, nous porterons dans les prochains mois, un projet innovant sur cette question.

  • Couverture du périphérique dans le 12eme : le manque d’ambition de la municipalité actuelle

    périph.jpgDans une note d’octobre 2010 puis de juin 2012, nous évoquions la couverture du périphérique. Aujourd’hui, une nouvelle fois, nous regrettons le manque d’ambition de la Ville de Paris sur cette question. Plus que jamais, nous soutenons cette initiative et souhaitons un débat sur ce projet majeur. Malgré la mise en place de pétition et le vote de différents vœux, nous regrettons que la Ville de Paris et la Mairie du 12eme refusent cette idée. Nous estimons que ce projet doit s’inscrire dans le cadre du grand Paris. La municipalité manque tout simplement de vision….En effet, le 12eme, l’arrondissement de l’Est de Paris mais aussi les communes voisines ont une densité urbaine très forte, qui amène des contraintes pour la réalisation de nouveaux équipements publics. Tous ces quartiers ont un besoin important en termes d’espaces et d’équipements publics de proximité, répondant aux besoins des habitants, tels que des équipements sportifs de plein air et des équipements culturels.  

    L’aménagement du périphérique doit donc être pensé comme un espace de liaison et de valorisation des grands équipements de Paris et des équipements existants des communes alentours : le Château de Vincennes, le Parc Floral, l’Hippodrome de Vincennes, le Parc Zoologique, l’INSEP, les grands parc départementaux…

    D’ores et déjà, plusieurs pistes doivent être étudiées :

    -          Un aménagement urbain soucieux de l'environnement

    -          Des logements en adéquation avec le site

    -          La création de lieux de vie et des équipements de proximité

    -          Une réalisation et une gestion en intercommunalité

    Ce projet de couvrir le périphérique est un projet à l’échelle du grand Paris. Ce sera dans les mois à venir, un sujet important, un sujet sur lequel les habitants devront se prononcer. C’est, effet, l’une des dernières possibilités, à Paris et dans le 12eme, de créer un nouvel espace public et donner une nouvelle dimension à tout une partie de l’arrondissement.

  • Mardi, 9eme « Entretiens du 12eme arrondissement » avec Béatrice Mary, Directrice des « Ateliers Arc en Ciel »

     Benoît PERNIN

    et toute l’équipe de VIVRE DANS LE 12eme ARRONDISSEMENT,

    ont le plaisir de vous inviter à la 9eme rencontre des 

    « Entretiens du 12eme arrondissement »

     

    Mardi 11 juin 2013

    à 19h30

     

    A l’occasion de cet entretien, nous rencontrerons Madame Béatrice MARY

     Directrice des Ateliers Arc en Ciel

     

    Cette rencontre se déroulera à la Brasserie « Chez Lolo »

    68bis, rue de Reuilly – 75012 Paris

     

    « Situé au 101, rue de Reuilly,  les ateliers Arc en Ciel 12, est un lieu de rencontre et de partage. C’est l’une des associations les plus importantes du 12eme arrondissement. Toutes les activités des ateliers Arc en Ciel 12 sont proposées dans un esprit d’éveil et d’ouverture et permettent à chacun de prendre conscience de ses multiples moyens d’expression, de développer son imaginaire et son sens de l’observation. Enfin, les ateliers Arc en Ciel favorisent les échanges relationnels et inter-générationnels »

    http://www.aec12.free.fr/

     

    Le concept des « Entretiens du 12eme arrondissement » lancés en septembre 2012 :

    - Un invité exerçant une activité dans le 12eme arrondissement

    - 5 questions types, 1h de rencontre et de débat

    - Une année d’entretiens pour mieux comprendre les actions des forces vives de l’arrondissement

    - Créer du lien et s’inspirer de ces rencontres pour construire un projet pour le 12eme arrondissement

     

    A noter dès maintenant ; Prochain « Entretiens du 12eme », fin juin 2013 

     
  • Mardi 11 juin, 9eme « Entretiens du 12eme arrondissement » avec Béatrice Mary, Directrice des « Ateliers Arc en Ciel »

     Benoît PERNIN

    et toute l’équipe de VIVRE DANS LE 12eme ARRONDISSEMENT,

    ont le plaisir de vous inviter à la 9eme rencontre des 

    « Entretiens du 12eme arrondissement »

     

    Mardi 11 juin 2013

    à 19h30

     

    A l’occasion de cet entretien, nous rencontrerons Madame Béatrice MARY

     Directrice des Ateliers Arc en Ciel

     

    Cette rencontre se déroulera à la Brasserie « Chez Lolo »

    68bis, rue de Reuilly – 75012 Paris

     

    « Situé au 101, rue de Reuilly,  les ateliers Arc en Ciel 12, est un lieu de rencontre et de partage. C’est l’une des associations les plus importantes du 12eme arrondissement. Toutes les activités des ateliers Arc en Ciel 12 sont proposées dans un esprit d’éveil et d’ouverture et permettent à chacun de prendre conscience de ses multiples moyens d’expression, de développer son imaginaire et son sens de l’observation. Enfin, les ateliers Arc en Ciel favorisent les échanges relationnels et inter-générationnels »

    http://www.aec12.free.fr/

     

    Le concept des « Entretiens du 12eme arrondissement » lancés en septembre 2012 :

    - Un invité exerçant une activité dans le 12eme arrondissement

    - 5 questions types, 1h de rencontre et de débat

    - Une année d’entretiens pour mieux comprendre les actions des forces vives de l’arrondissement

    - Créer du lien et s’inspirer de ces rencontres pour construire un projet pour le 12eme arrondissement

     

    A noter dès maintenant ; Prochain « Entretiens du 12eme », fin juin 2013 

  • Ex-magasin Surcouf avenue Daumesnil : l’inaction flagrante de la Mairie du 12e

    surcouf.jpgLe 17 décembre dernier, j’ai rédigé une note intitulée « Quel avenir pour les 6000 m² de l’ex-magasin Surcouf ». Située avenue Daumesnil ce bâtiment est, 6 mois après sa fermeture (novembre 2012), toujours vide mais surtout sans aucune perspective… L’inaction de la municipalité sur ce dossier est flagrant :

     

    -       Inaction d’abord dans son envie de faire bouger les choses, de lier des contacts avec le monde de l’entreprise privée et d’aider les initiatives entrepreneuriales.

    -       Inaction ensuite dans le choix même du devenir de ce bâtiment : que souhaite-t-elle ? Quel type d’activité ? Aucune idée, à ma connaissance, de leur ne part a été annoncée.

    -       Inaction enfin dans sa communication : y a-t-il eu des réunions de concertation pour expliquer aux riverains le devenir de ce bâtiment ? À part un voeux plein de bonnes intentions au conseil d’arrondissement, quelle initiative politique ? Quel est le message de la Mairie du 12eme, mais aussi de la Mairie de Paris ?

    Ce dossier est, en fait, la preuve flagrante du manque d’envie et d’innovation pour notre arrondissement, l’Est de Paris et la capitale de la part de l’équipe sortante PS/Vert/FG. Finalement, à part aider les associations amies, mettre en place des projets dont nous cherchons encore l’utilité (réfection du Bd Diderot, piste cyclable à double sens…) ou lancer des projets pharaoniques (Bercy Charenton), les vrais projets d’avenir sont malheureusement absents de la politique municipale actuelle. Certains élus me disent même sur ce dossier que « nous ne pouvons rien faire car c’est à une entreprise privée de proposer quelque chose pour la reprise de ce bâtiment ». Ce discours, complètement décalé et idéologique, n’est plus d’actualité. Le rôle d’une équipe municipale est, selon moi, de donner du sens à son territoire.

     

    Aujourd’hui, le 12eme arrondissement possède, par la force des choses, l’une des plus grandes surfaces commerciales vides de la capitale. Alors que faire ? Comment redonner rapidement une dynamique à cette partie du 12eme ? Dans tous les cas de figure, il faudra un projet dans lequel la Ville ai son mot à dire. Sur ce dossier, la municipalité doit travailler conjointement avec le secteur privé. Si les murs ne lui appartiennent pas, elle doit réfléchir, initier des rencontres, imaginer des perspectives et mettre en place une vraie concertation locale. Je pense que nous pourrions, par exemple, intégrer cette surface dans le projet de « la Silicon Valley ». Réservé aux jeunes entreprises innovantes, cette surface pourrait héberger les startups de demain. Cela pourrait créer une attractivité non négligeable. L’objectif serait  d’abord d’offrir un espace de travail, mais aussi des services dédiés aux conseils et à l’expertise. Bref, un projet en lien avec notre arrondissement, tournée vers l’avenir et l’innovation !

    Ces 6000m² de cet ex-magasin informatique peut, nous sommes nombreux à le penser, marquer le naufrage de l’équipe sortante du 12eme….

  • Faire évoluer le statut de Paris et créer un vrai dialogue avec la Préfecture de police

    Dialoguer avec la Préfecture de Police de Paris pour mettre en place des équipes de police fidélisées, renforcées et plus proches du terrain et des citoyens devra être un projet et un objectif commun.

    On ne le répétera jamais assez ; à Paris, le Préfet de police exerce les fonctions dévolues aux maires des communes de plein exercice et, à ce titre, il dispose à ce titre d’un pouvoir de police administrative générale,  de pouvoirs de polices administratives spéciales dans les domaines de la circulation et du stationnement mais aussi en matière de protection civile. Fort de ce constat, c’est la raison pour laquelle, je suis favorable à une révision de la loi dites PLM et donc du statut de Paris donnant des pouvoirs de police au Maire de Paris.

    En attendant, la sécurité et la protection des habitants du 12ème et des biens, doivent faire l’objet d’une action prioritaire de l’équipe municipale.

    A partir des Conseils de quartiers et en concertation avec ceux-ci, nous pouvons mettre en place des référents en charge de la sécurité, que nous réunirons tous les trimestres pour un rapport qui permettra un dialogue avec la Préfecture de Police dans le but d’obtenir de meilleurs résultats en partenariat avec la police de proximité. Nous pouvons aussi faire vivre le contrat local de sécurité signé en mai 2003 et nous devons demander entre autres aux bailleurs sociaux, de participer davantage à l’amélioration de la sécurité des immeubles. Trop de cambriolages pourraient être évités avec des moyens de protection d’entrées des immeubles mieux adaptés. Compte tenu de l’importance de la sécurité et de la prévention de la délinquance, nous pourrions organiser 4 à 5  rencontres annuelles du Comité de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

  • A Paris, 54% des Parisiens voteront en fonction des enjeux locaux pour les municipales

    Opinion Way a réalisé un sondage exclusif pour France 3 Ile de France et Public Sénat afin de connaître les attentes des parisiens concernant la future élection municipale de 2014. Il est déjà intéressant de constater une chose : 54% des habitants sondés estiment "qu'exprimer une opinion sur l'action du gouvernement et du président de la République ne sera pas essentiel" au moment de leur vote et 76% des sondés voteront en fonction des projets contre 23 % en fonction de la personnalité des candidats. Au contraire, 29% des personnes interrogées comptent sur ce scrutin municipal pour exprimer une opposition à la politique du gouvernement alors que 15% souhaitent exprimer un soutien à l'action du président de la République.

    rdv2.jpgCe sondage confirme ce que nous affirmons depuis des mois : il est important de proposer un projet local porté par des candidats locaux. Nous devons écouter « le » local et préparer l’avenir. Avec la connaissance des dossiers et dans l’Union. Dans le travail quotidien à l’écoute de tous et pas uniquement à l’aube des campagnes électorales entouré d’un clan.  Écouter ceux qui vivent au jour le jour dans nos quartiers pour connaître les attentes et l’expression de chacune et de chacun. La politique nationale a ses racines dans la réflexion locale. C’est une règle d’or. C’est la raison pour laquelle nous sommes très souvent sur le terrain et avons lancé « Les Entretiens du 12eme arrondissement » !

    rdv3.jpgA noter également dans ce sondage, les 1ere pistes concernant les thèmes de campagne. Sans surprise, le logement arrive en tête pour 41 % des sondés avec une pointe à 61% pour les 25-34 ans.
    Arrivent en deuxième et troisième position, le développement économique (36%) et la sécurité (34%). A noter que ces deux domaines ne relèvent pas de la compétence stricte du maire de Paris. L'emploi est surtout un souci majeur pour les 50-64 ans (41%) alors que l'inquiétude sur la sécurité est partagée par toutes les tranches d'âge et sociales à l'exception des 18-24 ans (21%). Le cadre de vie arrive en quatrième position à 23%, talonné par la circulation (22%). La culture en revanche n'est un thème de campagne que pour 6% des parisiens sondés.

  • Hier soir, 8eme « Entretiens du 12eme » avec Mme OBADIA, présidente d’une association de commerçants.

    obadia2.JPGHier soir, à l’occasion de la 8eme édition des « Entretiens du 12eme », nous avons rencontré Mme Ethel Obadia, la présidente de l’association des commerçants du boulevard de Reuilly et d’une partie de la rue de Charenton.

    Après avoir rencontré Cécile Hérrou, Directrice de la halte-garderie Dagobert sur le thème de la petite enfance, Gérard Laizé, Président de VIA sur le thème de la culture, les responsables de l’association « Le Chantier » sur le thème du monde associatif, JP Favand, directeur du musée des Arts Forains sur le thème de la culture et de l’attractivité attractivité, Thierry Harvey, chef de la maternité de l’hôpital des Diaconesses pour évoquer le thème de la santé, Mme Catherine HEGY, Chef d'établissement coordinatrice de l’ensemble scolaire St Pierre Fourier – Eugène Napoléon (quartier des XV/XX et Nation) sur le thème de l’école et de l’éducation et Stéphane Lissillour, directeur de l’association les 4H, nous avons échangé sur le thème du commerce de proximité et de l’attractivité de nos quartiers.

    Durant plus d’une heure, la présidente, accompagnée de son vice-président M Denis Perrot, ont évoqué la situation commerciale du bd de Reuilly : problème d’attractivité, relations avec la préfecture, problème de stationnement, l’état du marché (le plus important de Paris en terme de surface) et ses améliorations à apporter, l’animation commerciale, les illuminations…

    obadia4.JPGNous avons aussi évoqué quelques pistes de réflexions pour l’avenir comme, par exemple, une promotion plus importante des commerçants ou bien encore la création d’une communication adaptée. En tout état de cause, le commerce de proximité est aussi victime de la crise actuelle que traverse notre pays.  C’est la raison pour laquelle, le commerce de proximité doit mettre en avant ses atouts : le service, le contact direct, promouvoir son savoir-faire. Et comme l’a bien souligné Mme Obadia, le commerce de proximité, c’est aussi un lien social important, la survie de nos quartiers. Faire vivre le commerce est donc un acte civique, essentiel pour faire de Paris et nos arrondissements, une ville attractive.

    Un « Entretien » qui, une fois encore nous permettra de bâtir un projet ancré dans la réalité et en lien avec les préoccupations des habitants de notre arrondissement.

    Pour mémoire, l’idée de cette démarche, débutée en septembre 2012 et qui va durer toute une année, est d’aller à la rencontre des hommes et des femmes qui œuvrent, au quotidien pour notre arrondissement (chef d’entreprise, directeur d’institutions, président d’associations…). Concept inédit dans notre arrondissement, nous allons donc, avec des habitants, à la rencontre, pendant 1 h, d’un acteur du XIIe arrondissement afin d’échanger avec lui sur son activité, sa vision de l’arrondissement, son histoire, son projet et ses souhaits.

     Prochain « Entretien du 12eme, fin mai