Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Propositions pour le 12e - Page 3

  • Réunion publique dans le quartier de Bercy : le désordre urbain programmé à Bercy ?

    photo (8).jpgJeudi soir se déroulait une réunion d’information organisée par la mairie du 12eme, dans le quartier de Bercy. Celle-ci avait pour thème le nouveau quartier de la gare de Bercy. L’objectif était de présenter les travaux actuels et à venir de la ligne 14 et de la rénovation du POPB.

    Si nous considérons que les travaux en eux-mêmes doivent bien exister pour, demain, améliorer le quotidien de ce quartier, nous nous étonnons de la similitude de ces 4 chantiers  (Edf - GDF - RATP - POPB) qui sont extrêmement lourds pour les riverains. Un étalement aurait été plus simple.
     
    Concernant les travaux de la ligne 14 : on continuera à voir les voyageurs de la gare de Bercy se « transporter », boulevard de Bercy, avec leurs valises en surface pour prendre le métro ou la 14. Il manque cinquante mètres de couloir de type RATP pour permettre la liaison voyageur en site couvert. Depuis 2001 le problème n'est toujours pas réglé.
     
    Les travaux du nouveau POPB appelé dorénavant Bercy Aréna ont aussi été évoqués. Inaugurée en 1984, cette enceinte avait effectivement besoin d’être modernisée et adaptée. Le seul problème, mais de taille : aucun parking n’a été prévu pour accueillir les 20 000 spectateurs. De plus quel sera le plan de circulation autour du site ? Le quartier est déjà complétement congestionné lors d’évènements. Vingt mille personnes dans un quartier sans parking, presque tous les tous les soirs, les riverains risquent de souffrir… 
     

    D'autres questions ont été évoquées par les résidents du quartier sur la salubrité, les pollutions sonores, la délinquance en période estivale et l'entretien du parc de Bercy.

  • A quand le réaménagement des tunnels de la rue de Rambouillet et du boulevard de Bercy ?

    photo (7).jpgLe 12eme arrondissement compte 3 tunnels urbains : rue de Rambouillet, rue Proudhon et Boulevard de Bercy. Ces 3 axes relient notre arrondissement au quartier de Bercy. La Mairie actuelle n’a pas (depuis 2001) de projets concrets concernant ces espaces.  

    Concernant le tunnel de la rue Proudhon, après 11 ans d’inaction, un projet puis une rénovation ont été mise  en œuvre. Le conseil de quartier aidé par l’école Boulle ont œuvrés à la réalisation. Même si tout n’est pas parfait (étanchéité, circulation…), un effort de rénovation a été fait. Cependant nous aurions pu imaginer un projet davantage axé sur le lien entre les quartiers, son intégration à notre arrondissement et toujours plus sécurisé pour les piétons et les cyclistes. Car avant de lancer des aménagement du type « Bercy-Charenton » à renfort de communication et de « concertation », il est d’abord important de donner au quartier de Bercy un accès facile et agréable pour les piétons et les cyclistes, en lien direct avec le reste de notre arrondissement. Et le tunnel Proudhon est l’un de ces accès.

    Pour la rue de Rambouillet, l’aménagement est à nos yeux plus complexe mais également important. Le  « no man’s land » entre la rue de Rambouillet et la rue de Bercy ne doit plus exister. En concertation avec l’ensemble des acteurs (dont la gare de Lyon) nous pouvons imaginer de créer sur l’un des trottoirs, un espace plus humain, insonorisé et sécurisé. Cette portion de rue est empruntée par de nombreux riverains pour rejoindre le Viaduc des Arts et la place Rambouillet et ses commerces.

    Une même approche doit être travaillée pour celui du boulevard de Bercy, cependant moins utilisé par les piétons.

    Ces aménagements doivent être une priorité dans les années à venir. Mais encore une fois, ils ne seront viables que s’ils s’inscrivent dans un aménagement global. La Ville de Paris doit avoir une vision entière comme cela fut le cas pour la création de la promenade plantée ou du quartier de Reuilly dans les années 1990

  • Un week-end sur le terrain, au coeur des quartiers du 12eme

    22 juin 1.jpgCe week-end notre arrondissement offrait de nombreux événements: fêtes d’écoles, fête de la musique, animations sportives…Plus que jamais, c’est en étant présent sur le terrain, en allant à la rencontre des habitants du 12eme, en connaissant les problèmes que nous serons crédibles pour porter un projet innovant pour l’arrondissement!

    Mon équipe et moi-même avons donc été, comme toutes les semaines, sur le terrain. Des visites intéressantes et un week-end de proximité, d’échanges et d’écoute

    Vendredi soir, avec Brahim Bouselmi, je me suis rendu à une fête qui était organisée dans sa résidence au 124 avenue Daumesnil. De très nombreux riverains s’étaient donnés rendez-vous pour fêter le départ de la gardienne qui était en poste depuis 7 ans. Une très belle ambiance, pleine d’émotion.

    22 juin 2.jpgSamedi, j’ai commencé ma journée en allant à la rencontre des commerçants et des riverains de l’avenue Ledru-Rollin et de la rue de Bercy. Nous avons rencontré beaucoup d’habitants et échangé sur différents sujets: l’insécurité, la propreté, le stationnement. En fin de matinée, je me suis rendu à la fête de l’école d’Eugène Napoléon, situé rue du Faubourg Saint Antoine. A cette occasion, j’ai pu échanger avec des parents d’éleves mais aussi des professeurs. Plusieurs sujets ont été abordés: les rythmes scolaires, la protection des abors de l’école…. Des rencontres passionnantes et et des sujets importants.

    En fin d’après-midi et en soirée, j’ai, comme tous les ans, parcouru les 22 juin 3.jpgrues de notre arrondissement pour assister à la fête de la musique. Là encore, ces multiples événements, au coeur du 12eme, montrent une nouvelle fois le dynamisme des habitants et des associations qui toute l’année oeuvrent pour nos quartiers. Cette fête de la musique fut un beau succès !

    Enfin dimanche, je me suis rendu boulevard de Reuilly qui accueillait un vide-grenier. Sous un superbe soleil, les riverains déambulaient. J’ai, là encore, pu échanger avec nombreux d’entres-eux.

    Être sur le terrain est une démarche constructive, bien loin de toute agitation politicienne elle-même largement dénoncée par nos concitoyens. Être sur le terrain, enfin, c’est tout simplement vivre avec les habitants du XIIe arrondissement, être à l’écoute, proposer, et très bientôt agir, pour améliorer nos quartiers, notre quotidien ! 

  • Le développement des services digitaux auprès de la population grand absent de la nouvelle majorité du 12eme arrondissement !

    digial-e1352191655974.jpgEn 1998, la mairie du 12eme fut la 1ere municipalité parisienne à lancer un site internet. Aujourd’hui, la population s’est approprié les outils du web 2.0. Il faut, plus que jamais imaginer les passerelles entre le monde numérique et le monde bien réel de la ville.
    Dans notre arrondissement, nous devons développer une stratégie de sensibilisation aux usages, de réduction de la fracture numérique et de développement de l’administration électronique.
    Nous considérons que le site actuel de la mairie du 12eme n’est pas à la hauteur des attentes de la population. Un bon site de collectivité locale doit répondre à 3 types de personnes : l’usager, le citoyen et le consommateur.. De plus, si l’ouverture du fil twitter de la mairie du 12eme est une bonne chose, sa ligne éditoriale doit être davantage dans le partage et l’interaction.
    La municipalité doit donc se saisir plus encore des technologies comme outil de progrès, d’émancipation, d’échanges et d’informations. Les enjeux sont à la fois sociaux, économiques et politiques. Demain, ce sera davantage de démarches que les citoyens pourront effectuer en ligne. Et dans le cadre de la Ville de Paris mais aussi du Grand Paris, ce sera, grâce à l’Open Data, la mise à disposition de données publiques détenues par les services de l’Etat, les administrations et les collectivités territoriales pour permettre à un large public de les réutiliser. Les données à caractère personnel ou touchant à la sécurité en sont exclues. L’ouverture des données est à la fois un mouvement et une pratique. Nous regrettons enfin que pas un adjoint au maire du 12eme soit en charge du numérique. En effet, pas un projet ou une réalisation ne se fait aujourd’hui sans la dimension digitale….   

    C’est pourquoi, nous pensons qu’à notre échelle, en matière de nouvelles technologies et d’actions digitales, plusieurs initiatives peuvent être prises :
    - liaison de tous les établissements publics à internet
    - mise en place d’un site pour les malvoyants
    - création d’un week-end annuel consacré aux nouvelles technologies
    - création de points multimédia municipaux
    - mise en place d’un centre d’accueil pour les entreprises proposant des services de vidéo-conférence et la possibilité d’effectuer des travaux en réalité augmenté
    - création une fois par an, du salon des jeunes créateurs de site, de blog et de webzine.

    - mise en en réseau des Conseils de Quartiers

    Toutes ces propositions ont pour but de donner accès au plus grand nombre aux nouvelles technologies afin de développer la démocratie locale, moderniser le service public, les services à la population et dynamiser l’économie de notre arrondissement.

  • La ville de Paris peut-elle inverser la courbe des demandeurs de logements ?

    3129569597.jpgLe logement sera l’un des grands défis de la mandature. D’abord les intentions, les promesses : l’exécutif parisien s’est engagé à créer 10 000 logements par an. Pour créer de nouveaux logements, la ville va « utiliser tous les leviers », a prévenu la Maire de Paris. Comme transformer les 200.000 mètres carrés de bureaux obsolètes, réviser le plan local d’urbanisme, poursuivre la politique de préemption, mais aussi - et surtout - amplifier le rythme des constructions. Pour ce faire, Anne Hidalgo a prévu de réunir tous les acteurs (publics et privés) du secteur le 23 juin. A l’heure actuelle, 107.000 Parisiens demandent chaque année un logement social - en vain généralement. La vérité est que ces 13 dernières années, plus de la moitié des logements (sociaux financés)existaient déjà et ont été acquis pour être conventionnés en logements sociaux. Entre 2001 et 2014 seuls 2.500 logements par an ont été construits.

    Depuis des années, la politique de la ville a été jugée peu efficace pour réduire la concentration de populations sociologiquement fragiles et réussir l’insertion économique et sociale. A Paris, et en particulier dans le 12eme, la politique de la ville doit d’abord mettre au cœur le rééquilibrage social et économique des quartiers avec pour objectif une harmonie retrouvée en mettant en œuvre tous les principes de la mixité sociale au service des citoyens.

    Nous devons ainsi tout mettre en œuvre pour construire de nouveau logement. Nous pensons bien sûr à la zone Bercy-Charenton mais aussi à l’ancienne Caserne de Reuilly. Ces deux espaces, qui vont devenir de nouveaux quartiers, doivent prendre en compte mixité sociale, accès à la propriété mais aussi cadre de vie et intégration à l’arrondissement. Nous refusons qu’ils se transforment en futur « quartiers fermés ». Dans le domaine du logement, la ville possède tous les pouvoirs : attribution, construction, financement… .Elle peut aussi, sans aucun problème, parler avec l’Etat mais aussi la Région (espérons-le !) pour qu’il lui donne les moyens d’agir (reventes de terrain, occupation sans verser de loyers…). Bref, pour espérer inverser la courbe des demandeurs de logements, la ville doit réellement mettre en place un plan de grande ampleur qui prend en compte l’ensemble des problématiques. Elle doit avoir une vision.

    Derrière la problématique du logement se cache tout simplement le visage du Paris de demain. Nous nous féliciterons toujours de la construction de nouveaux logements. Mais, plus que jamais, nous devons réfléchir, dans la concertation et l’écoute, à l’avenir des friches encore disponibles dans notre arrondissement. Nous devons nous battre pour une harmonie réelle entre les différents quartiers du 12eme. Une harmonie sociale, économique et du « bien vivre » ensemble.

  • Quelles propositions pour le développement urbain et écologique dans le 12eme ?

    Petite ceinture.jpgAujourd’hui débute la fête de la nature. Initiative lancée en 2007, ce sont5 jours de manifestations gratuites au contact direct de la nature, pour permettre à tous les publics de la découvrir ou la re découvrir. Notre arrondissement y participe [voir le programme].

    Cependant, nous restons persuadé qu’il ne suffit pas de promouvoir durant quelques jours la nature pour faire croire qu’il existe une vraie politique environnementale à Paris et notamment dans le 12eme. Voici une réalité qui nous touche tous : le 12e est l’un des arrondissements les plus verts de la capitale. Grâce au bois de Vincennes bien sûr, mais aussi en raison de la réalisation de parcs et jardins significatifs. Toutes ces créations d’envergure ont été réalisées avant 2001. Le Parc de Bercy (14 hectares, créé entre 1993 et 1997) le jardin de Reuilly-Paul Pernin (15 200 m² - 1995), la Promenade plantée (3,7 hectares - 4,7 km de long, créée entre 1988 et 1993)… . En 10 ans ce sont donc plus de 160 000 m² d’espaces verts qui ont été aménagés. Il est vrai que notre arrondissement avait la chance d’avoir des zones importantes en friche et abandonnées. Ce fut donc une volonté politique forte, un souhait de mettre aux cœurs de nos quartiers la problématique environnementale alliée à celle de l’urbain, et enfin, le souhait de rendre l’ensemble de nos quartiers attractifs et conviviaux.  

    Depuis 2001, date de l’entrée en fonction de l’actuelle majorité, reconduite en 2008 et 2014 on ne compte la réalisation que 3 sites significatifs - Brûlon-Citeaux, Debergue/Rendez-Vous et la réhabilitation du jardin Eugène Napoléon -  soit 8 800m² de création en 10 ans. C’est une réalité chiffrée. C’est aussi une réalité politique. Les élus Verts et l’ensemble de leurs alliés, sont peut-être actifs au sein de l’exécutif municipal parisien et du 12eme. Cependant ils ont sans doute oubliés que nos quartiers seront toujours plus agréables à vivre avec des espaces verts de qualités, véritables poumons verts de proximité. Il est vrai qu’ils ont été plus préoccupés par la création d’aménagements urbains davantage idéologiques que réalistes. En terme d’aménagement, quid de la petite ceinture, de la pelouse de Reuilly et plus globalement du réaménagement du bois de Vincennes ? Il serait en effet temps d’avoir, une vision pour ce magnifique espace de vie et de loisirs, grand de 995 hectares, dont la moitié boisée, et qui est le plus grand espace vert de l'Est parisien !

    Notre ambition : retrouver un équilibre et proposer un aménagement de notre arrondissement en harmonie avec le développement tant urbain qu’économique et écologique. C’est pourquoi nous sommes à l’écoute des habitants de notre 12eme tout en restant soucieux de leur bien-être.

  • SUR LE TERRAIN, SAMEDI, À LA RENCONTRE DES HABITANTS ET des forces vives DU 12EME !

    photo-145.jpgSamedi 17 mai fut une nouvelle journée sur le terrain dans notre 12eme arrondissement. Je me suis d’abord rendu boulevard de Reuilly où était organise le traditionnel marché des producteurs. A cette occasion j’ai pu rencontrer de nombreux habitants mais aussi certains commerçants du boulevard. En fin de matinée je suis allé aux “Puces du design”, organisée place des vins de France, en plein coeur du quartier Bercy. Créées en 1999, les Puces du Design sont tout à la fois un rendez-vous incontournable pour les amateurs de design mais un lieu de balade idéal pour flâner et chiner dans une ambiance conviviale. Cette manifestation prend, dans le 12eme, tout son sens. En effet, quartier de création grâce notamment au Viaduc des Arts et le Faubourg Saint Antoine, nous pouvons imaginer dans l’avenir créer un parcours de l’innovation entre des lieux historiques et des manifestations qui font la promotion de l’excellence. Voilà un axe d’attractivité pour notre arrondissement !

    photo-146.jpgEn début d’après-midi, je me suis rendu au vide-grenier organisé par les parents d’élèves de l’école Elisa Lemonnier, juste derrière la Mairie du 12eme. Je me suis ensuite rendu chez les petites soeurs des pauvres, rue de Picpus qui organisaient une brocante. A cette occasion, j’ai pu évoquer avec les personnes du quartier rencontrées et les responsables, les futurs travaux du site, qui débutent, normalement, en septembre et pour 3 ans. En effet, d’ici quelques temps, un EHPAD sera créé.

    Enfin, dimanche était une belle journée pour les européens avec le grand meeting des « EUROPEENS » dans le nord de Paris. Il ne reste plus qu’une semaine pour convaincre nos compatriotes que l’Europe est un idéal, une nécessité et une force.

    Une belle journée sur le terrain, à la rencontre des habitants et des forces vives de notre arrondissement. Cette présence permanente dans nos quartiers, nous ne le dirons jamais assez, est la seule façon d’expliquer nos positions et nos propositions pour demain, être, enfin, une force crédible pour l’alternance dans notre 12eme, à Paris et au delà !

  • Bercy-Village bientôt ouvert le dimanche ?

    bercy village.jpgDepuis de nombreux mois, nous demandons le classement de « Bercy Village » en zone PUCE(périmètres urbains d'usage de consommation exceptionnelle) qui permet à des commerces situés dans une zone géographique bien précise d’ouvrir le dimanche. Elle se justifie d’autant plus à Bercy village que certaines boutiques sont déjà ouvertes le dimanche… Celle-ci ne serait pas unique dans le XIIe arrondissement puisque le Viaduc des Arts, avenue Daumesnil, est déjà classe en zone PUCE. Outre la création d’emplois, cette innovation permettrait de créer un véritable pôle attractif mais aussi de permettre aux riverains de profiter de ces commerces. La création de cette zone est de la compétence de la Ville de Paris. Le nouvel exécutif parisien va donc devoir rapidement se positionner sur ce dossier….ainsi que la mairie du 12ème.

    Cependant, les choses avancent. J’ai été très heureux de constater que le gouvernement après avoir clamé à l'automne que le travail le dimanche devait rester une celui-ci multiplie les signes encourageants à destination de ses partisans. Son porte-parole vient d’annoncer que le gouvernement présentera d'ici à la fin de l'année un dispositif pour autoriser l'ouverture des commerces le dimanche dans la capitale. Enfin, un rapport sera prochainement présenté au gouvernement. Celui-ci propose plusieurs pistes pour doper l'activité des commerces de proximité, parmi lesquelles l'élargissement de la liste des métiers autorisés à ouvrir le dimanche et une autorisation spécifique pour les commerces des grandes gares. [Lire l’article]

    Création d’une zone PUCE à Bercy Village et, parallèlement, lancement d’une dynamique dédié aux commerces de proximité permettra d’associer les talents, les compétences et les énergies de chacun. L’enjeu est de taille car il s’agit de promouvoir cette économie de proximité qui participe à la qualité de la vie de nos quartiers

  • La cohésion sociale sera-t-elle une priorité de la nouvelle majorité dans notre 12eme ?

    A l’occasion des élections municipales, nous avons défendu un projet dans lequel la cohésion sociale était présent en favorisant notamment le « bien-vivre » de toutes les familles.

    stickers-muraux-enfants_m.jpgConcernant la petite enfance, notre arrondissement doit développer la création de jardins d’enfants.  Il faut rapidement créer une dynamique à destination des familles pour l’accueil des plus petits. Dans cette optique, la ville et la mairie d’arrondissement doivent bien évidement être à la croisée des chemins en répondant à la demande et en développant des synergies pour initier ces créations de jardins d’enfants : monde associatif, institution, bailleurs… C’est d’abord une question de volonté et d’action. Nous souhaitons aussi que se développe le réseaux des assistantes maternelles, des gardes d’enfants à domicile.


    Concernant l’accompagnement à la scolarité

    école.jpgNous souhaitons que la mairie du 12ème coordonne les actions de soutien scolaire et de développement des compétences sportives, artistiques, culturelles pour permettre à chaque jeune de s’épanouir.
    Sur les nouveaux rythmes scolaires : la mise en place de la réforme des rythmes scolaires à Paris s’est fait dans une précipitation que rien ne justifiait. Si cette loi est discutable, elle est maintenant promulguée ( ?) et qu’il appartient désormais aux mairies de tout mettre en place pour que les choses se déroulent au mieux dans l’intérêt des enfants :
    Aussi nous nous battrons pour :
    • Que la politique d’aménagement des rythmes se fassent par quartier et non à l’échelle de tout Paris. C’est une manière d’impliquer toutes les forces vives de chaque quartier pour proposer des offres alternatives aux activités actuelles. Les conseils de quartier renouvelés seront sollicités pour formuler en ce sens des propositions à la Mairie
    • Un meilleur accompagnement des REV (Responsable éducatif ville) dans leurs missions.
    • Une discussion avec les professeurs des écoles et les directeurs sur le partage des bâtiments
    • Un aménagement différencié pour les maternelles.
    • Une implication renforcée de toutes les associations de parents d’élèves.

    Les Séniors

    solidarité2.jpgAujourd’hui, d’une façon générale, la politique de la ville ne prend pas suffisamment en compte les besoins des personnes les plus âgées pour rendre leur vie plus facile, plus agréable, plus confortable. Il serait par exemple utile de prévoir des espaces de repos plus nombreux équipés de bancs pour que les personnes âgées qui se déplacent à pied puissent s’asseoir. La signalétique et l’éclairage urbains, les passages piétons, les arrêts d’autobus pourraient également être pensés en tenant compte des capacités visuelles et auditives des seniors.
    Nous devons renforcer la citoyenneté et rendre aux seniors leur place dans la cité à travers des actions favorisant :
    • la promotion d’activités d’utilité sociale et collective (vie associative, bénévolat…) et des liens intergénérationnels,
    • une vie sociale riche et choisie comprenant l’accès aux activités sportives, à la culture et aux loisirs,
    • les réseaux seniors qui favorisent l’exercice de la démocratie et la parole des aînés.
    Il faut favoriser le bien-être des personnes âgées et permettre le vieillissement dans de bonnes conditions, grâce à :
    • une mobilité possible par une offre de transport accessible et adaptée (bus interquartiers…),
    • une offre de parcours résidentiel large, du logement à l’établissement d’hébergements pour personnes âgées dépendantes, avec des propositions intermédiaires et innovantes : logements adaptés, hébergement solidaire, accueil familial, petites unités de vie…,
    • un soutien aux aidants familiaux qui participent au maintien à domicile des personnes,
    • une offre d’animation et d’activités adaptées.

    Enfin, lutter contre l’isolement et la précarité des personnes :
    • en nouant des partenariats avec les grandes associations en lien avec le vieillissement,
    • en assurant une vigilance accrue et des mesures spécifiques pour prévenir ou atténuer les situations de précarisation.

    Tout cela devra être pensé et mis en œuvre. C'est une ambition commune.

  • Après l’élection du nouvel exécutif dans le 12ème, nous serons vigilants concernant l’aménagement de nos quartiers

    Après l’élection du nouvel exécutif dans le 12eme, nous serons, bien évidement extrêmement vigilant sur les projets et autres engagements présentés et réalisés (ou non…) tout au long de cette mandature. A l’occasion des élections du mois de mars, nous avons porté un projet innovant, construit avec les habitants. Dans un esprit positif, de dialogue et ouvert, nous serons donc attentif à l’évolution de nos quartiers.

    En termes d’aménagement et d’urbanisme, voici ce que nous proposions. Nous attendons des réponses claires et précises de la municipalité actuelle sur ces questions.

    Aménagements/Urbanisme : des projets pour tous.
    Le quartier de Bercy, de l’îlot Chalons, de Reuilly, la promenade plantée, le Viaduc des Arts, le jardin de Reuilly, le parc de Bercy, le Palais Omnisport de Paris Bercy, Bercy Village…. Toutes ces constructions ont profondément changé le visage de notre arrondissement, tout en lui conservant son héritage historique. Ces nombreuses réalisations ont permis au 12eme d’entrer de plein pied dans le 21eme. Cependant, depuis l’arrivée de l’actuelle majorité en 2001, très peu de projets d’envergures ont été menés. (excepté le projet du tramway). Nous souhaitons redonner à notre arrondissement son rôle pilote de rééquilibrage de l’Est de Paris.
    En totale concertation avec l’ensemble des acteurs concernés (habitants, conseils de quartiers, associations), nous souhaitons transformer l’ancienne voie de chemin de fer, la petite ceinture en un lieu de vie pour tous les habitants. Nous nous opposerons à tout retour du train, défendu par l’une des composantes de l’actuelle majorité

    Concernant la caserne de Reuilly, nous nous félicitions de ce rachat par la Ville. Un projet existe et a été présenté le 25 novembre dernier. Nous souhaitons cependant, avant toute chose, la création d’une véritable concertation avec les riverains. Nous pouvons imaginer un nouveau pôle attractif avec des logements, des crèches, des commerces de proximité.

    Concernant l’espace Bercy/Charenton, nous souhaitons une requalification de l’ensemble du projet.
    Et aussi
    • La couverture du périphérique doit être intégré à la futur ZAC de la porte de Vincennes
    • La rénovation du Cours de Vincennes
    • La rénovation de « La Cipale » dans le bois de Vincennes
    • La rénovation du tunnel de rue de Rambouillet et boulevard de Bercy
    • Réflexion sur l’ensemble du quartier Villiot afin de le moderniser, de le sortir de son isolement et de lui donner une identité
    • Redynamiser le quartier de la rue de Wattignie
    • Moderniser le Port de l’Arsenal