Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Paris - Page 7

  • FAIRE EVOLUER LE STATUT DE PARIS ET CREER UN VRAI DIALOGUE AVEC LA PREFECTURE DE POLICE

    statut de paris.jpgDialoguer avec la Préfecture de Police de Paris pour mettre en place des équipes de police fidélisées, renforcées et plus proches du terrain et des citoyens devra être un projet et un objectif commun.

    On ne le répétera jamais assez ; à Paris, le Préfet de police exerce les fonctions dévolues aux maires des communes de plein exercice et, à ce titre, il dispose à ce titre d’un pouvoir de police administrative générale,  de pouvoirs de polices administratives spéciales dans les domaines de la circulation et du stationnement mais aussi en matière de protection civile. Fort de ce constat, c’est la raison pour laquelle, je suis favorable à une révision de la loi dites PLM et donc du statut de Paris donnant des pouvoirs de police au Maire de Paris. De façon plus global, cette évolution doit aussi s’inscrire dans la mise en place du Grand Paris et des nouvelles régions administratives. Les centristes ont toujours été à la pointe de ce combat «Capitale». En effet, à l’heure des simplifications administratives, de la mutualisations des moyens et des actions, la Ville de Paris ne peut pas rester sur le bord de la route de la réforme. Son statut va devoir évoluer pour faire de notre capitale une ville capable de rivaliser avec les grandes métropoles et un avec un système politique efficace et représentatif.

    En attendant, la sécurité et la protection des habitants du 12ème et des biens, doivent faire l’objet d’une action prioritaire de l’équipe municipale.

    A partir des Conseils de quartiers et en concertation avec ceux-ci, nous pouvons mettre en place des référents en charge de la sécurité, que nous réunirons tous les trimestres pour un rapport qui permettra un dialogue avec la Préfecture de Police dans le but d’obtenir de meilleurs résultats en partenariat avec la police de proximité. Nous pouvons aussi faire vivre le contrat local de sécurité signé en mai 2003 et nous devons demander entre autres aux bailleurs sociaux, de participer davantage à l’amélioration de la sécurité des immeubles. Trop de cambriolages pourraient être évités avec des moyens de protection d’entrées des immeubles mieux adaptés. Compte tenu de l’importance de la sécurité et de la prévention de la délinquance, nous pourrions organiser 4 à 5  rencontres annuelles du Comité de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

  • Après l’élection du nouvel exécutif dans le 12ème, nous serons vigilants concernant l’aménagement de nos quartiers

    Après l’élection du nouvel exécutif dans le 12eme, nous serons, bien évidement extrêmement vigilant sur les projets et autres engagements présentés et réalisés (ou non…) tout au long de cette mandature. A l’occasion des élections du mois de mars, nous avons porté un projet innovant, construit avec les habitants. Dans un esprit positif, de dialogue et ouvert, nous serons donc attentif à l’évolution de nos quartiers.

    En termes d’aménagement et d’urbanisme, voici ce que nous proposions. Nous attendons des réponses claires et précises de la municipalité actuelle sur ces questions.

    Aménagements/Urbanisme : des projets pour tous.
    Le quartier de Bercy, de l’îlot Chalons, de Reuilly, la promenade plantée, le Viaduc des Arts, le jardin de Reuilly, le parc de Bercy, le Palais Omnisport de Paris Bercy, Bercy Village…. Toutes ces constructions ont profondément changé le visage de notre arrondissement, tout en lui conservant son héritage historique. Ces nombreuses réalisations ont permis au 12eme d’entrer de plein pied dans le 21eme. Cependant, depuis l’arrivée de l’actuelle majorité en 2001, très peu de projets d’envergures ont été menés. (excepté le projet du tramway). Nous souhaitons redonner à notre arrondissement son rôle pilote de rééquilibrage de l’Est de Paris.
    En totale concertation avec l’ensemble des acteurs concernés (habitants, conseils de quartiers, associations), nous souhaitons transformer l’ancienne voie de chemin de fer, la petite ceinture en un lieu de vie pour tous les habitants. Nous nous opposerons à tout retour du train, défendu par l’une des composantes de l’actuelle majorité

    Concernant la caserne de Reuilly, nous nous félicitions de ce rachat par la Ville. Un projet existe et a été présenté le 25 novembre dernier. Nous souhaitons cependant, avant toute chose, la création d’une véritable concertation avec les riverains. Nous pouvons imaginer un nouveau pôle attractif avec des logements, des crèches, des commerces de proximité.

    Concernant l’espace Bercy/Charenton, nous souhaitons une requalification de l’ensemble du projet.
    Et aussi
    • La couverture du périphérique doit être intégré à la futur ZAC de la porte de Vincennes
    • La rénovation du Cours de Vincennes
    • La rénovation de « La Cipale » dans le bois de Vincennes
    • La rénovation du tunnel de rue de Rambouillet et boulevard de Bercy
    • Réflexion sur l’ensemble du quartier Villiot afin de le moderniser, de le sortir de son isolement et de lui donner une identité
    • Redynamiser le quartier de la rue de Wattignie
    • Moderniser le Port de l’Arsenal

  • Samedi, réouverture du parc zoologique de Paris, dans le bois de Vincennes

    Rocher-Zoo-Vincennes-2.jpgLe parc zoologique de Paris, situé dans le bois de Vincennes, fait peau neuve. Après six ans de fermeture et 170 millions d'euros de travaux, il rouvre ses portes samedi prochain. Plus d'un millier d'animaux seront présentés dans ce zoo du XXIe siècle qui se veut plus respectueux du bien-être animal. Les 15 hectares du zoo ont été totalement repensés. Vincennes a gardé son emblématique rocher mais le parc n'a plus rien à voir avec ce qu'il était à sa création il y a 80 ans.

    Cinq grandes zones délimitent ce voyage : la plaine Sahel-Soudan avec les girafes, les lions, le rhinocéros blanc, une serre tropicale reconstitue le climat des tropiques avec une partie sur la Guyane et l'autre sur Madagascar avec un lamantin, des perroquets, des lémuriens, une partie sur l'Europe avec les loups et les vautours. Et enfin une dernière partie emmène les visiteurs en Patagonie avec les manchots et les otaries.

    Tout pour le bien-être des animaux

    Il n'y a plus ni de barreaux, ni de cages mais des palissades en bois et des baies de vision. "Quand vous voyez les iconographies des années 1930 où les gars rentraient chez les lions avec des fouets pour faire un spectacle, ça n'a rien à voir aujourd'hui", explique Alexis Lécu, vétérinaire en chef du zoo.

    L'Etat a financé à hauteur de 30 millions d'euros le renouveau du parc mais le reste des 170 millions d'euros nécessaires ont été apportés par des investisseurs privés comme Bouygues. Ils seront remboursés à hauteur de 15 millions d'euros par an pendant 20 ans.

    Le zoo espère 2 millions d'entrée la première année. Le prix a bien augmenté. Il est passé de 6 euros en 2008 à 15 euros pour les enfants et 24 euros pour les adultes..

  • Dans 12ème, la défaite est-elle une fatalité ?

    La campagne pour les élections municipales est  terminée.

    Au terme de plusieurs mois passionnants, nous tenons tout d’abord à remercier très chaleureusement les électeurs du 12ème qui ont apporté à l’occasion du 1er tour, leur suffrage à la liste UNION POUR AGIR. Vous avez été près de 3000 à effectuer un vote courageux, à nous faire confiance. Vous avez effectivement choisi de soutenir la démarche que nous portons depuis plusieurs mois, celle de rassembler au-delà des appareils politiques et des esprits partisans, autour d’un projet concret, moderne et local.

    Au lendemain de ce 1er tour, des négociations ont été entamées avec Valérie Montandon, tête de liste de Nathalie Kosciusko-Morizet dans le 12ème arrondissement.

    Car si au 1er tour, les programmes politiques trouvent à s'exprimer dans leur diversité, au 2eme nous devons nous rassembler.   Nous avions à cet effet  clairement expliqué notre volonté de créer l’alternance dans notre arrondissement. Car au-delà des petites querelles, des ambitions et des idéologies, la réalité s’impose. Celle d’aménager un arrondissement, de faire vivre le 12ème et de dynamiser nos quartiers de Bel-Air, de Picpus, de Bercy et des XV/XX.

    Nous étions parvenus à un accord et nos 2 listes fusionnaient. Malheureusement, un imbroglio administratif, mais aussi, un amateurisme assez incroyable, firent échouer cette fusion. Je le regrette car à ce moment-là, la dynamique était de notre côté. Si cet événement est volontaire, c’est malhonnête, s’il ne l’est pas c’est de l’incompétence. Nous avons cependant joué le jeu car j’ai toujours considéré l’intérêt général des habitants du 12ème avant nos intérêts particuliers.

    Et in fine, le résultat de cet échec est là. La gauche l’emporte dans le 12eme avec 53% des suffrages. Bien évidemment, en raison de la « vague bleue » et de la contestation du gouvernement, la droite et le centre réalise un score supérieur à 2008. Fort heureusement ! Cependant plus de 3 000 voix nous séparent encore de la coalition de gauche.

    Dès aujourd’hui, il faut penser à l’avenir et bâtir une force capable de rassembler au-delà des idéologies. C’est, comme il l’a toujours été, dans le 12eme, la vocation du centre.  Nous  continuerons ainsi à mener, au sein de nos quartiers, les combats nécessaires à la promotion des valeurs centristes et humanistes.

    Nous proposerons dans les semaines qui viennent un certains nombres d’initiatives.

    Car, bien évidemment, nous allons continuer à nous investir pour le 12ème, ses habitants et suivre les projets proposés. Notre démarche n’a qu’un seul but : le rassemblement et l’action concrète, sur le terrain au service des citoyens du 12ème.

    Pour, enfin, gagner dans le 12ème, pour mener à bien cette tâche et traduire notre volonté de changement, il faut y vivre, le connaître, être engagé depuis longtemps auprès des habitants et surtout,  les respecter. Fort de cette légitimité acquise sur le terrain, de façon indépendante nous gardons comme principal objectif de mobiliser, au-delà des étiquettes, les meilleures compétences pour notre arrondissement. 

    Avec chacun d’entre vous, je m’emploierai à mettre en place les conditions de la victoire !

    Merci pour tout,

    Merci pour votre engagement

    Benoît PERNIN

  • Les soutiens de la semaine à la liste "L'UNION POUR AGIR"

    Soutien global 17 février.jpgTous les jours, jusqu'au 23 mars, "1 jour, 1 soutien".

    Retrouvez sur le site www.benoitpernin2014.fr les soutiens !

  • Découvrez notre nouveau document de campagne sur le projet pour le 12ème arrondissement

    Tract Nos propositions ok_Page_1.jpg

     

    Tract Nos propositions ok_Page_2.jpg

     

     

     

     

  • Les soutiens de la semaine à la liste "L'UNION POUR AGIR"

    Photo semaine.jpgTous les jours, jusqu'au 23 mars, "1 jour, 1 soutien".

    Retrouvez sur le site www.benoitpernin2014.fr les soutiens !

  • Les soutiens de la semaine à la liste "L'UNION POUR AGIR"

    Tous les jours, jusqu'au 23 mars, "1 jour, 1 soutien". Retrouvez sur le site www.benoitpernin2014.fr les soutiens !

    photo (7).jpg

  • Sur le terrain, dans nos quartiers, avec la liste "L'UNION POUR AGIR" pour préparer l'avenir du 12eme arrondissement

    boulle.jpg

    www.benoitpernin2014.fr

    Jai commencé mon week-end sur le terrain en me rendant, comme tous les ans, aux portes ouvertes de l’école Boulle, située rue Pierre Bourdan. Véritable joyau de l’enseignement, l’école Boulle est une des grandes références dans l’enseignement de l’art, des arts appliqués, du design et des métiers d’art en France. École prestigieuse, rénovée aujourd’hui, modernisée par la ville de Paris. Cette structure propose l’enseignement de plus des treize métiers d’art (l’ébénisterie, la bijouterie, la tapisserie, la sculpture, le tournage d’art, la ciselure, la gravure…), des diplômes de design reconnus et enviés, en architecture, en produits et objets. Solidement ancrée dans son environnement local, l’école développe un programme ambitieux à l’international. À cet effet, l’école Boulle devra prendre toute sa place dans le projet que nous souhaitons samedi marché.jpgmettre en place dans notre arrondissement : créer le pôle des métiers d’art dans le quartier des XV/XX, berceau de la création et de l’innovation.

     J’ai ensuite rejoins les équipes de la liste « L’UNION POUR AGIR » qui étaient sur les marchés du cours de Vincennes et d'Aligre. Un excellent accueil pour notre démarche, dont l’objectif, rappelons-le, est de créer, dans le 12ème, les conditions de l’alternance pour proposer un nouveau chemin pour notre arrondissement.

    Je me suis ensuite rendu aux portes ouvertes du collège Saint Clotide, rue de Reuilly. J’ai, à cette occasion, échangé avec le directeur, les enseignants mais aussi des parents d’élèves.

    samedi bercy.jpgAprès un déjeuner dans le quartier de Reuilly, j’ai passé mon après-midi dans le quartier de Bercy, à la rencontre des habitants mais aussi des commerçants. De nombreux problèmes ont été évoqués : la sécurité, le stationnement et la création de nouveaux aménagements. Concernant Bercy Village, je suis favorable au classement en zone PUCE (périmètres urbains d'usage de consommation exceptionnelle) qui permet à des commerces situés dans une zone géographique bien précise d’ouvrir le dimanche. Elle se justifie d’autant plus à Bercy village que certaines boutiques sont déjà ouvertes le dimanche… Celle-ci ne serait pas unique dans le XIIe arrondissement puisque le viaduc des arts, avenue Daumesnil, est déjà classe en zone PUCE. Outre la création d’emplois, dimanche marché.jpgcette innovation permettrait de créer un véritable pôle attractif mais aussi de permettre aux riverains de profiter de ces commerces.

    Enfin, dimanche matin, j’étais sur les marchés de la porte dorée, d'Aligre et Saint Éloi. À l'heure du déjeuner, j’ai rencontré la responsable de la copropriété du 61 rue de Reuilly. Une belle rencontre et un désir fort de s’engager à nos côtés pour faire bouger le quartier.

    Après 2 semaines de campagne, le bilan est très positif : une véritable dynamique s’est créé pour rassembler celles et ceux qui veulent, au-delà des états-majors politiques, créer les conditions de la victoire dans le 12ème. Soutiens, réunions d’appartement, rencontres sur le terrain, equipe st eloi.jpgprésentation de notre projet… Je reste, plus que jamais, persuadé que l'action politique se situe sur le terrain. Les habitants du 12ème veulent des hommes et des femmes engagés dans nos quartiers pour travailler, proposer et agir ! C'est tout simplement rendre à la politique ses lettres de noblesse : servir la cité, notre XIIe arrondissement.

    www.benoitpernin2014.fr

  • L'université Paris 3 va déménager dans le 12eme arrondissement

    paris3.pngLe bâtiment de Censier, la principale implantation de l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, "construit dans les années 1960, est en effet dégradé, il ne répond plus aux fonctionnalités attendues d'un site universitaire moderne, et son entretien est devenu difficile et coûteux du fait des matériaux amiantés aujourd'hui strictement confinés qui ne peuvent être manipulés sans procédures spécifiques", explique dans un communiqué le ministère de l'Enseignement supérieur. L'université va déménager à la rentrée 2018 dans des locaux neufs dans le 12e arrondissement de Paris. La Sorbonne Nouvelle conservera toutefois "une implantation importante dans son site historique du Quartier latin", précise le communiqué. Ce bâtiment sera construit sur un terrain appartenant actuellement au ministère de l’agriculture.
    C’est donc un campus innovant et écologique de près de 35 000m² de surfaces nouvelles (SHON) qui sera construit au cœur du 12eme arrondissement répondre aux besoins de développement d’une université d’arts, lettres et langues et Sciences Humaines et Sociales Humaines et Sociales. Ce projet repose sur un plan de financement validé de 135 millions d’euros qui associera l’État et la Région Ile de France dans le cadre d’une maîtrise d’ouvrage publique.   Un concours d'architecture est lancé, dont le lauréat sera désigné d'ici à l'été 2014.

    Nous reviendrons prochainement sur ce dossier afin de comprendre et d’expliquer, plus en détails, les conséquences sur nos quartiers de cette arrivée, notamment en terme d’attractivité.